Affiche Pirates !

Les Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout : critiques

La critique de Premiere

(1)3
  • 3
    Après quelques incursions pas franchement mémorables dans le registre de l’animation en images de synthèse (Souris City, Mission Noël – les aventures de la famille Noël), les studios Aardman reviennent aux fondamentaux avec un film fabriqué en bon vieux stop-motion des familles, le genre qui a fait leur gloire à l’époque de Wallace et Gromit. Ici, pas d’ingénieur intrépide ni de chien loufdingue à l’horizon, mais une bande de pirates losers gardant la banane en toute circonstance, ainsi que des monstres marins, une baleine volante, un singe savant, un perroquet-miracle et du jambon, beaucoup de jambon. Plutôt économe en scènes d’action (elles sont homériques, mais il n’y en a que deux), le film de Peter « Chicken Run » Lord préfère se concentrer sur un redoutable et très sophistiqué sens du nonsense, dopé à l’occasion aux spéculations gastronomiques (« les cochons sont-ils une sorte de fruit ? »). Au passage, il en profite pour hisser très haut le pavillon de l’Union Jack : balade dans les rues de Londres en compagnie de la très méchante reine Victoria, Guinness coulant à flot, bande-son garnie de morceaux des Clash, tempo comique imparable de la distribution vocale emmenée par Hugh Grant… Sans temps mort ni une seule faute de goût, ce Pirates explosif, pétaradant et dynamique, rappelle à quel point l’équipe d’Aardman, derrière son attachement presque désuet à l’animation image par image, sait encore fabriquer de vraies petites bombes artisanales.

Les autres avis de la presse

(12)3
  • Télé 7 jours ()3
    Dans le sillage de Jack Sparrow (...), Peter Lordn l'auteur du génial "Chicken Run" (...) n'est pas en reste avec cette odyssée brindezingue à l'humour délicieusement absurde qui séduira autant les vieux loups de mer que les moussaillons.
  • Be ()3
    (...) Le studio Aardman livre une nouvelle merveille d'animation pour jeune public. Visuellement bluffant, le film séduit aussi par son humour so british et son énergie rock'n'roll.
  • Nouvel Obs ()3
    La virtuosité de l’animation (en stop motion), le second degré des dialogues, la loufoquerie débridée du scénario ainsi qu’un goût immodéré de l’absurde burlesque assurent la réussite de cette hilarante parodie.
  • A nous Paris ()4
    Ces "Pirates des Caraïbes" version plasticine sont tout droit sortis des studio Aardman "Wallace et Gromit". De quoi garantir une heure et demi d'humour, d'aventure et de personnages bien modelés.
  • L'Express ()2
    C'est le moteur hilarant du dernier-né des studio Aardman. Les responsables de la série des Wallace et Gromit n'ont pas perdu leur sens de l'humour, juste un peu celui du rythme, mais ce n'est pas bien grave.
  • Journal du dimanche ()2
    Cette comédie familiale accessible dès 5 ans, séduit par son second degré et son irrévérence.
  • StudioCiné Live ()3
    Si on peut trouver le film un tantinet inégal, les dialogues et les situations rocambolesque rattrapent avec brio ces défauts de rythme. Un film d'animation à ne pas manquer (...) de 7 à 77 ans.
  • CinémaTeaser ()3
    Le dernier film d'animation (image par image) des studios Aardman – "Les aventures de Wallace, Gromit" et "Shaun le mouton" – est une vraie réussite. Une oeuvre récréative qui dépasse le simple cadre du divertissement enfantin grâce à un humour particulièrement corrosif.
  • Le Monde ()3
    Signé par le britannique Peter Lord, ce film de marionnettes donne à la parodies ses lettres de noblesse
  • Le Parisien ()3
    "Pirates" est un un véritable bijou plein d'inventivité, bourré d'humour, qui plaira autant aux enfants qu'a leurs parents.
  • Le Figaro ()3
    "Les Pirates" est le mariage réussi de la tradition et de la modernité (...) Le tout à l'air incroyablement réel, palpable, mais garde en même temps une part de magie qui fait défaut à beaucoup de films aujourd'hui. Malgré une fin un peu longuette, les enfants devraient trouver leur compte dans ces pirates d'eau douce. Et les parents se régaleront de leur humour typiquement anglais.
  • Télérama ()4
    Ces abordages à répétition portent bien la marque des studios d'animation Aardman : couleurs pimpantes et enfantines, textures veloutées et humour fou-fou, pas si loin des Monty Python. Les créateurs de Wallace et Gromit ou de Chicken Run nous offrent une nouvelle séance d'euphorie, peuplée de losers rondouillards, où les monstres marins des cartes de navigation s'animent, où le roi des flibustiers ressemble à Elvis... Mélange de pâte à modeler traditionnelle et d'animation numérique, le film bondit des mers chaudes aux brumes de Londres...