Titre original Minions
Date de sortie 8 juillet 2015
Durée 91 mn
Réalisé par Kyle Balda, Pierre Coffin
Scénariste(s) Brian Lynch
Distributeur Universal Pictures France
Année de production 2015
Pays de production Etats-Unis
Genre Film d'animation
Couleur Couleur

Synopsis

L'histoire des Minions nous vient de la nuit des temps. À l'origine, de simples organismes monocellulaires de couleur jaune, les Minions ont évolué au cours des âges au service de maîtres plus abjects les uns que les autres. Les disparitions répétitives de ceux-ci, des tyrannosaures à Napoléon, ont plongé les Minions dans une profonde dépression.Mais l'un d'eux, prénommé Kevin, a une idée. Flanqué de Stuart, l'adolescent rebelle et de l'adorable petit Bob, Kevin part à la recherche d'un nouveau patron malfaisant pour guider les siens. Nos trois Minions se lancent dans un palpitant voyage qui va les conduire à leur nouveau maître... qui s'avère être une maîtresse : Scarlet Overkill la première super-méchante de l'histoire. De l'Antarctique au New York des années 60, nos trois compères arrivent finalement à Londres, à l'apogée des mods, où ils vont devoir faire face à la plus terrible menace de leur existence : l'annihilation de leur espèce.Spin-off de Moi, moche et méchant.Existe en version 3D

Offres VOD

Videofutur SD Videofutur 1.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 3.99 € Louer 11.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 11.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 11.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 11.99  € Acheter

Dernières News

Un film d'animation Super Mario se prépare par le studio des Minions

Après Moi, moche et méchant et Les Minions, Mario serait dans les tuyaux d'Illumination.

Les Minions 2 et Tous en scène 2 ont une date de sortie

Et Comme des bêtes 2 est décalé d'un an.

Photos

DR
DR
Universal Pictures International France
Universal Pictures International France
Universal Pictures International France
Universal Pictures International France
Universal Pictures International France
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment
Universal Pictures / Illumination Entertainment

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Les Minions

Critiques

  1. Première
    par La rédaction de Première

    Nés il y a des millions d’années, "les Minions" se sont toujours cherché des maîtres malfaisants, dont la rareté grandissante les a poussés à se retrancher dans une grotte où ils dépriment. C’est alors que Kevin a l’idée de partir en quête de la superméchante Scarlet Overkill. Accompagné de Bob et de Stuart, il se lance dans un périple à travers les États-Unis et l’Angleterre de la fin des années 60. Le premier quart d’heure du film, qui présente "les Minions" (d’abord amibes puis créatures soumises aux lois de l’évolution) passant de maître en maître, est un véritable chef-d’oeuvre de slapstick et d’absurde. Surtout, il ne laisse planer aucun doute sur la capacité du rigolo Pierre Coffin (trait d’union avec les "Moi, moche et méchant" et papa des "Minions", auxquels il prête sa voix) à emmener ce spin-off vers des sommets de fun, d’inventivité et de références pop. La téléportation des personnages dans l’Amérique hippie puis dans le Swinging London, notamment, est la grande idée du film. Elle permet aux deux réalisateurs de laisser libre cours à leur imagination et de jouer avec l’inconscient collectif, comme lorsque l’un des Minions soulève une plaque d’égout écrasée par les pas pressés de quatre garçons dans le vent... Gags inépuisables à eux seuls, les borborygmes des personnages, sorte d’espéranto crétin mêlant franglais, italien et espagnol, synthétisent l’esprit radical de cette franchise bis qui délaisse l’émotion pour le cartoon pur.