Les Enquêtes du Département V : Profanation

Les Enquêtes du Département V : Profanation

Internautes
3

Moyenne : 3 (1 vote)

Première
3.75

(1 critique)
Presse
2.1875

(8 critiques)
Votre avis

La critique de Premiere
3.75

Gérard Delorme
3.75

Deuxième adaptation d’une saga de cinq romans, "Profanation" voit les deux détectives spécialistes des affaires classées s’intéresser au meurtre d’un frère et d’une sœur en 1994. Les soupçons s’étaient à l’époque portés sur les pensionnaires d’un collège de riches, devenus des notables brutaux protégés par leur fortune. Ce n’est pas tant leur impunité que leur mépris qui provoque la colère des détectives et celle du spectateur. On pense à "Millenium", mais avec des méchants moins caricaturaux et une intrigue plus ambiguë. Pour assurer l’unité des cinq épisodes, Nørgaard s’est appuyé sur deux interprètes excellents mais aussi sur des moyens artistiques et techniques ambitieux. Si la suite conserve le même niveau, cette série sera une belle réussite.

Les autres avis de la presse (8)
2.1875

Critikat.com
(Vincent Avenel)
2.5

Déterminé à nous plonger dans les ténèbres, Mikkel Nørgaard choisit la facilité au mépris d’un sérieux narratif qui eut été bien plus fascinant – c’est raisonnablement bien fait, mais effroyablement superficiel.

Le Monde
(La redaction du Monde)
2.5

Rigoureusement mise en scène par le réalisateur de la série "Borgen", son investigation est aussi fascinante qu’inconfortable à observer. Les acteurs sont excellents, l’image superbe et le rythme franchement original.

Le Parisien
(Hubert Lizé)
2.5

Thriller bien ficelé, et bien interprété, notamment par Pilou Asbæk, vu dans la série "Borgen".

Libération
(Guillaume Tion)
2.5

Une forme léchée louchant sur l’entre-deux chien et loup, portées par un couple d’enquêteurs "qui fonctionne".

A voir à lire
(Pierre Vedral)
1.25

Ce polar nordique ni bon ni mauvais, ne nous donne pas l’occasion de vibrer beaucoup plus que devant un banal épisode d’"Esprits Criminels".

Clapmag.com
(Gauthier Moindrot)
3.75

Rien de révolutionnaire, si l’on peut dire, mais la saga n’a pas cette prétention. Le réalisateur Mikkel Nørgaard, étoile montante du cinéma danois, livre toutefois deux polars d’une excellente facture, prenants, visuellement canons et débarrassés du classique "whodunit".

Le JDD
(Press du JDD)
1.25

Ce thriller pervers surfe sur la vague de Millénium avec une intrigue versant dans le sordide et ne reculant devant aucune transgression. De quoi occulter une mise en scène de série télévisée et un acteur principal peu expressif.

StudioCiné Live
(Fabrice Leclerc)
1.25

Un "Millenium" du pauvre mille fois vu à la télé.

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Box-office

Sur la période du 08/11 au 14/11 2017
En collaboration avec CBO

10%
Nombre d'entrées: 
341 694
Cumul des entrées: 
1 955 056

10%
Nombre d'entrées: 
338 527
Cumul des entrées: 
1 328 735

9%
Nombre d'entrées: 
315 948
Cumul des entrées: 
315 948

9%
Nombre d'entrées: 
311 991
Cumul des entrées: 
2 160 075

5%
Nombre d'entrées: 
182 466
Cumul des entrées: 
2 686 809

Les plus vues