Date de sortie 5 décembre 2018
Durée 103 mn
Réalisé par Guillaume Nicloux
Avec Gaspard Ulliel , Guillaume Gouix , Lang Khê Tran
Scénariste(s) Jérôme Beaujour, Guillaume Nicloux
Distributeur Ad vitam
Année de production 2018
Pays de production France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Indochine, 1945. Robert Tassen, jeune militaire français, est le seul survivant d'un massacre dans lequel son frère a péri sous ses yeux. Aveuglé par sa vengeance, Robert s'engage dans une quête solitaire et secrète à la recherche des assassins. Mais sa rencontre avec Maï, une jeune Indochinoise, va bouleverser ses croyances.

Offres VOD

Pas d'offres actuellement.

Dernières News

Le Guide des Sorties du 05-12-2018

Ce qu’il faut voir cette semaine.

Au sommaire du Première n°491 : Vincent Cassel, Spider-Man, Mary Poppins...

Le numéro de décembre 2018 arrive dans les kiosques.

Photos

GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
AFFICHE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs / Orange Studio
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs / Orange Studio
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs / Orange Studio
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs / Orange Studio
GALERIE
Ad Vitam / Les Films du Worso / Hildegarde / Les Armateurs / Orange Studio
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Les confins du monde, affiche

Les confins du monde, affiche

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran, Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen), Gérard Depardieu (Saintonge)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen), Gérard Depardieu (Saintonge)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen)

Lang Khê Tran (Maï)

Lang Khê Tran (Maï)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen), Guillaume Gouix (Cavagna)

Gaspard Ulliel (Robert Tassen), Guillaume Gouix (Cavagna)

Critiques

  1. Première
    par Gael Golhen

    Il y a cette image incroyable à l’orée du film : Gaspard Ulliel, en position christique, plein cadre, s’effondre. Dès cette ouverture, lente et majestueuse, on sait que l’on va, non pas suivre, mais être Tassen, ce soldat déphasé qui entame son voyage (venger son frère mort dans un massacre indochinois en retrouvant ses bourreaux). Guillaume Nicloux fait dériver ses spectateurs avec son héros, glissant de station hallucinée en station hallucinée, de fumerie d’opium en villages détruits, à la recherche d’un ennemi qui va finir par le dévorer. Les Confins du monde est un film étrange qui ne ressemble à rien de connu. Un film de guerre baignant dans un climat durassien, un film d’amour aussi, quand Tassen rencontre une jeune Indochinoise qui va progressivement changer son regard sur le conflit, et un film de fantôme, enfin, avec l’apparition spectrale de Depardieu qui emmène le film sur des territoires métaphysiques... On pense bien entendu à Coppola ou à Fuller, mais la mise en scène de Nicloux n’est pas baroque ou sauvage. Elle est physique, exsude la chaleur, l’humidité, transpire la lumière verdâtre des limes. On sent la sueur, le sang, la boue... toutes ces sensations qui nous font toucher du doigt la solitude de Tassen coincé dans un temps et un espace qui ressemblent de plus en plus à un rêve. On est en 1945, le conflit indochinois ne fait que commencer, mais déjà les hommes habitent leurs propres cauchemars.