Les Adieux à la reine

  • Film historique
  • Date de sortie : > Toutes les sorties de la semaine
  • Réalisé par : 
    Benoît Jacquot
  • Avec : 
    Léa Seydoux
    ,
    Diane Kruger
    ,
    Virginie Ledoyen
    ...> Tout le casting
  • Durée : 
    1h40min
  • Pays de production : 
    France
  • Année de production :  2011
  • Distributeur : 
    Ad Vitam

Notes et critiques

  • Internautes(13 avis)2
  • Presse(22 critiques)3
  • Premiere(1 critique)3
Bande-annonce

Synopsis

En 1789, à l’aube de la Révolution, Versailles continue de vivre dans l’insouciance et la désinvolture, loin du tumulte qui gronde à Paris. Quand la nouvelle de la prise de la Bastille arrive à la Cour, le château se vide, nobles et serviteurs s’enfuient… Mais Sidonie Laborde, jeune lectrice entièrement dévouée à la Reine, ne veut pas croire les bruits qu’elle entend. Protégée par Marie-Antoinette, rien ne peut lui arriver. Elle ignore que ce sont les trois derniers jours qu’elle vit à ses côtés.

Bandes-annonces et photos de Les Adieux à la reine

> Toutes les photos> Toutes les bandes-annonces

Critiques Presse de Les Adieux à la reine

(23)3
  • Première3
  • Positif3
  • Télé 7 jours3
  • Le Point4
  • A voir à lire4
  • Nouvel Obs4
  • L'Express4
  • A nous Paris4
  • Chronic'art3
  • StudioCiné Live4
  • Le JDD3
  • Elle3
  • Les Cahiers du cinéma1
  • Le Monde3
  • Télérama4
  • Les Inrocks4
  • Le Parisien3
  • Libération3
  • Le Figaro3
  • 20 Minutes4
  • Critique de Premiere ( Christophe Narbonne)Benoît Jacquot, réalisateur pop ? Vous lisez bien. Si Marie-Antoinette devait avoir une suite, ce serait Les adieux à la reine, qui commence là où finissait à peu près l’objet dandy-décadent de Sofia Coppola. Ce parallèle, audacieux en apparence, ne vaut pas tant pour la forme, très différente (aux plans composés et... Lire la suite
> Toutes les critiques

Avis internautes sur Les Adieux à la reine

(13) 2
Beau film, esthétique, où tout est faux. Car la Reine n'a jamais eu de liaison avec la princesse de Polignac, évidemment. Benoit Jacquot, fort talentueux, transpose ses fantasmes, son obsession de la cruauté et de la nudité féminine, charnelle et psychologique. Diane Kruger - n'est pas - ne peut être la Reine ! Respecter-la-vérité-75
  • 0
  • 0
Sa note : 0
Anonyme | le 13/08/2012 à 19h25 | Signaler un abus
Ne loupez pas ce film aussi beau qu'impressionnant où Benoît Jacquot explore une fois de plus l'emprise d'un être sur un autre. Ici, Marie-Antoinette ( Diane Kruger ) obsède sa lectrice ( Léa Seydoux ). La reine est, quant à elle, éperdument éprise de Mme de Polignac ( Virginie Ledoyen ). Versailles vit ses toutes dernières heures. La reine se voit déjà réfugiée à Metz où elle craint de s'ennuyer et l'une de ses priorités est d'y apporter " une cafetière, une théière et une chocolatière ". Alors que les aristocrates vivant à la cour tremblent pour leurs têtes, que ce monde doré sombre dans le déclin ( des rats morts ont envahi Versailles), Marie-Antoinette est déchirée à l'idée d'être séparée de Mme de Polignac. Parallèlement, le départ prévu par la souveraine suscite la panique chez sa lectrice dont la conduite se révèle toute des paradoxes. Alors qu'elle désire avant tout plaire à la reine, elle oublie pourtant ses instructions ( sa mémoire est sélective: elle oublie de lui apporter les documents montrant le chemin jusqu'à Metz...), arrive en retard et confond à plusieurs reprises le rêve et la réalité. Les personnages interprétés par Diane Kruger et Virginie Ledoyen sont de " vraies femmes ", des femmes accomplies, assumant au grand jour leur amitié amoureuse. Léa Seydoux paraît plus jeune et bien plus naive. La reine se rend compte qu'elle peut la manipuler. Cette intrigue montre un être progressivement s'effacer afin d'en satisfaire un autre. Ecoutez bien les toutes dernières paroles du film que je ne dévoilerai pas: elles soulignent cette perte d'identité. La mise en scène est minutieuse et Diane Kruger est rayonnante de beauté. Notons au passage que l'affiche de ce film est magnifique elle aussi. Cette oeuvre m'a donné envie de lire l'ouvrage de Nathalie Colas des Francs intitulé Marie-Antoinette et Mme de Polignac: une Amitié Fatale, même si Benoît Jacquot s'est inspiré d'un autre livre dont le titre est celui du film.( Anne-Marie Barré, Rennes).
  • 0
  • 0
Sa note : 4
annemariebarre | le 19/04/2012 à 13h09 | Signaler un abus
> Tous les avis

Dernières news sur Les Adieux à la reine

> Toutes les news sur Les Adieux à la reine

Réalisateurs et acteurs de Les Adieux à la reine

Dossiers sur Les Adieux à la reine