Titre original Il giovane favoloso
Date de sortie 8 avril 2015
Durée 137 mn
Réalisé par Mario Martone
Avec Elio Germano , Michele Riondino , Massimo Popolizio
Scénariste(s) Mario Martone, Ippolita Di Majo
Distributeur Paname Distribution
Année de production 2014
Pays de production Italie
Genre Biographie
Couleur Couleur

Synopsis

Italie. XVIIIe siècle. Giacomo Leopardi est un enfant prodige. Issu d’une famille aristocratique, il grandit sous le regard implacable de son père. Contraint aux études dans l’immense bibliothèque familiale, il s’évade dans l’écriture et la poésie. En Europe, le monde change, les révolutions éclatent et Giacomo se libère du joug de son père ultraconservateur. Génie malheureux, ironique et rebelle, il deviendra, à côté de Dante, le plus célèbre poète italien.

Offres VOD

UniversCiné SD HD UniversCiné 3.99 € Louer 11.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
FTV SD FTV 7.99  € Acheter

Toutes les séances

Dernières News sur Leopardi : il Giovane Favoloso

Photos

DR
DR
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema
Paname Distribution / Palomar / Rai Cinema

Leopardi - il giovane favoloso

Leopardi

Leopardi

Leopardi

Leopardi

Leopardi

Leopardi

Leopardi

Leopardi

Leopardi

Leopardi

Leopardi

Leopardi

Leopardi

Casting

Elio Germano
Giacomo Leopardi
Michele Riondino
Antonio Ranieri
Massimo Popolizio
Monaldo Leopardi
Anna Mouglalis
Fanny Targioni-Tozzetti

Critiques

  1. Première
    par Eric Vernay

    Reconnu comme un écrivain majeur, Giacomo Leopardi eut une vie chaotique. Martone fait le portrait de ce poète curieux du monde malgré son infirmité physique, dans une Italie du XIXe siècle en plein bouleversement. Si cette fresque bénéficie d’une photo élégante, son antihéros est monochrome. Ses contemporains, incapables de comprendre son génie, reprochaient à l’auteur un "pessimisme" lassant. Le problème du film est d’échouer à rendre sa puissance évocatrice. La mise en scène est trop conventionnelle pour saisir cet esprit torturé, et malgré les péripéties, de Naples à Florence en passant par les flancs du Vésuve, les comédiens (l’irradiante Anna Mouglalis exceptée) peinent à enflammer la pellicule