Affiche Le prophète

Le Prophète

Internautes
3.583335

Moyenne : 3.6 (3 votes)

Première
3.75

(1 critique)
Presse
2.613635

(11 critiques)
Votre avis

La critique de Premiere
3.75

Damien Leblanc
3.75

L’amour, la mort, le travail, la nature... autant de sujets ancestraux que l’écrivain libanais Khalil Gibran a magnifiés en 1923, dans un célèbre recueil de poèmes philosophiques, ici adapté par le réalisateur du Roi Lion. Une trame narrative a été ajoutée pour faciliter l’identification du jeune public : au centre du récit, une petite fille de 8 ans tente d’aider le poète en exil. Les paroles mystiques de l’écrivain sont retranscrites à travers huit séquences oniriques impliquant chacune un réalisateur invité (comme Bill Plympton, Mohammed Harib ou Joann Sfar). Cette diversité d’univers se marie avec élégance à l’atmosphère méditerranéenne du film et fait honneur au luxuriant imaginaire du livre original. 

Les autres avis de la presse (11)
2.613635

Télérama
(Cécile Mury)
2.5

Une leçon de sagesse et de fraternité plutôt bienvenue, malgré la qualité très inégale de ces films, entre le brio d'un Tomm Moore ou d'un Joann Sfar et la banalité mièvre, toute "disneyenne", de l'épisode principal.

Le Monde
(Mathieu Macheret)
1.25

La laideur d’une animation faussement traditionnelle – en fait, de la 3D générée par ordinateur, puis « aplatie » en 2D – achève l’outrage par le kitsch.

StudioCiné Live
(Sophie Benamon)
1.25

(....) transformé en une suite de courts métrages inégaux plombés par une voix off sans vie, le best-seller de Khalil Gibran vire au pensum lent.

 

Metronews
(Mehdi Omaïs)
3.75

Si le fil conducteur manque parfois de fluidité, la beauté des dessins et la poésie qu’ils renferment font de cette expérience un voyage passionnant au pays de la sagesse.

20 Minutes
(Caroline Vié)
3.75

Les différents styles graphiques surprennent puis séduisent par leur diversité bien adaptée aux textes.

Paris Match
(Alain Spira)
5

La poésie sublime et les valeurs spirituelles du Prophète illuminent l’écran. En cette période d’obscurantisme, cette lumière est plus que jamais vitale. 

A voir à lire
(Emma Martin)
2.5

Si l’on a plaisir à reconnaître le travail de grands noms de l’animation internationale, on peine à comprendre la roideur de l’histoire sur laquelle chacune de ces surprises éphémères reposent.

Critikat.com
(Benoît Smith)
1.25

Las, confondant universel avec consensuel et consensuel avec niais, le résultat est une caricature de son objet.

Le JDD
(La rédaction du JDD)
2.5

Adaptation sensible du chef-d’œuvre du poète libanais Khalil Gibran, ce film d’animation produit par Salma Hayek-Pinault séduit par son esthétique et son parti pris narratif.

La Croix
(Stéphane Dreyfus)
1.25

Le talent de Tomm Moore, qui offre de superbes arabesques inspirées de Klimt au poème sur l’amour, ou la verve de Bill Pympton (Les amants électriques, 2013), qui adoucit ses délires visuels pour un passage sur la nourriture, ne peuvent sauver le film du naufrage. Et le spectateur de l’ennui.

Le Parisien
(Renaud Baronian)
3.75

C'est un festival : les huit courts-métrages, aussi somptueux qu'éclectiques, en mettent plein les yeux.

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Box-office

Sur la période du 08/11 au 14/11 2017
En collaboration avec CBO

10%
Nombre d'entrées: 
341 694
Cumul des entrées: 
1 955 056

10%
Nombre d'entrées: 
338 527
Cumul des entrées: 
1 328 735

9%
Nombre d'entrées: 
315 948
Cumul des entrées: 
315 948

9%
Nombre d'entrées: 
311 991
Cumul des entrées: 
2 160 075

5%
Nombre d'entrées: 
182 466
Cumul des entrées: 
2 686 809

Les plus vues