Date de sortie 6 avril 2016
Réalisé par Claire Simon

Synopsis

l y a des jours où on n’en peut plus de la ville, où nos yeux ne supportent plus de ne voir que des immeubles et nos oreilles de n’entendre que des moteurs... Alors on se souvient de la Nature, et on pense au Bois. On passe du trottoir au sentier et nous y voilà ! La rumeur de la ville s’éloigne, on est dans une prairie très loin. C’est la campagne, la forêt, l’enfance qui revient. On y croit, on y est. C’est une illusion vraie, un monde sauvage à portée de main, un lieu pour tous, riches et pauvres, français et étrangers, homos et hétéros, vieux et jeunes, vieux-jeu ou branchés. Le paradis retrouvé. Qui sait ?

Critiques

  1. Première
    par Bernard Achour

    Après sa magnifique immersion claustrophobe dans la population grouillante de la gare du Nord, c’est dans l’espace à ciel ouvert du bois de Vincennes que Claire Simon poursuit sa déambulation documentaire. Au programme de ce qui commence à ressembler à un filon: des rencontres de hasard (un homo dragueur, une prostituée joviale, des réfugiés du Cambodge, des ingénieurs des Eaux et Forêts); des pauses contemplatives ; et une voix off dont le texte très écrit oscille entre poésie et mysticisme ampoulé... C’est parfois cocasse et émouvant, mais la durée déraisonnable du traitement et la dimension aléatoire du procédé ne mobilisent qu’un intérêt ponctuel, parfois proche de l’ennui.