Date de sortie 2 octobre 2013
Réalisé par Isabelle Czajka
Avec Emmanuelle Devos , Natacha Régnier , Julie Ferrier
Scénariste(s) Isabelle Czajka
Distributeur Ad Vitam
Année de production 2013
Pays de production FR
Genre Drame
D’après l’œuvre de Rachel Cusk

Synopsis

Juliette n’était pas certaine de vouloir venir habiter dans cette banlieue résidentielle. Aujourd’hui elle est encore moins sûre de vouloir devenir comme Betty, Marianne et Inès qui ont petit à petit abandonné leur vie professionnelle pour élever leurs enfants, entretenir leur maison et attendre un mari trop souvent absent. Mais ce matin, Juliette attend une réponse pour un poste important dans une maison d’édition. Un poste qui forcément changerait la vie de tous les jours.D'après le roman de Rachel Cusk, Arlington Park

Offres VOD

UniversCiné SD UniversCiné 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances

Photos

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

La Vie Domestique

La vie domestique

La vie domestique

La vie domestique

La vie domestique

La vie domestique

La vie domestique

La vie domestique

La vie domestique

La vie domestique

La vie domestique

Critiques

  1. Première
    par Pamela Pianezza

    Adaptation d’un piquant roman de Rachel Cusk, La Vie domestique rend hommage à l’insolence féministe de Virginia Woolf dans un décor digne de Desperate Housewives, version francilienne. À voir Emmanuelle Devos changer de casquette – fée du logis, épouse semi-frustrée, éditrice brillante sur le retour – sans jamais glisser vers la caricature, on se dit qu’elle seule pouvait donner à cette crise
    de la quarantaine la grâce, la tristesse et l’intensité qui émanent du film d’Isabelle Czajka. Depuis L’Année suivante, la réalisatrice accompagne ses héroïnes dans des transitions douloureuses toujours abordées avec finesse. Rien de vraiment tragique ici, juste des femmes amoureuses mais délaissées et des hommes pas méchants mais immatures. La vie quoi, dans tout ce qu’elle a de beau et de banal. Coup de blues possible à la sortie.