Titre original Snezhnaya Koroleva 3. Ogon I Led
Date de sortie 14 février 2018
Réalisé par Aleksey Tsitsilin
Distributeur La Belle Company
Année de production 2016
Pays de production RUSSIE
Genre Film d'animation
Couleur Couleur

Synopsis

Après avoir vaincu de manière héroïque la Reine et le Roi des Neiges, Gerda, la Princesse des Glaces, n’est toujours pas en paix avec elle-même. Elle rêve de revoir ses parents, enlevés autrefois par le Vent du Nord et de vivre de nouveau en famille, accompagnée de son frère Kai. C’est ainsi que Gerda et ses amis embarquent dans un voyage exaltant, plein de rebondissements afin de retrouver ses parents, faisant face à de nouveaux challenges qui ne vont pas lui rendre la vie facile. Gerda, en compagnie de Rollan, qu’elle vient à peine de rencontrer et à qui elle va donner toute sa confiance, va découvrir un ancien objet magique appartenant aux Trolls : la pierre aux souhaits. Dès lors, la légende liée à cette pierre de feu et de glace va chambouler sa vie et rien ne va se passer comme elle l’avait prévu… Gerda, réussira-t-elle à dompter les puissances magiques et maléfiques de cette pierre et à retrouver ses parents ?

Critiques

  1. Première
    par Elodie Bardinet

    Comme La Reine des Neiges, La Princesse des glaces s’inspire très librement du célèbre conte d’Andersen : ce film d’animation, troisième opus d’une saga d’animation russe, suit Gerda et son frère Kai après leur victoire contre la Reine et le Roi des Neiges. Ne cherchez pas de double sens ici : l’histoire est simple, pensée pour les moins de dix ans. L’arrivée du pirate Rollan dès le début permet cependant de faire décoller l’intrigue et de surprendre les spectateurs une fois qu’ont été brièvement récapitulées les aventures des deux premiers épisodes. Comme ça va vite, on ne s’ennuie pas devant la succession de péripéties. Visuellement, même si l’animation des personnages peut sembler parfois un peu raide, les décors sont spectaculaires et l’ensemble est globalement joli. Surtout quand l’équipe joue à fond sur la thématique du feu et de la glace. Ce concept, simplissime sur le papier, donne lieu à de belles séquences colorées : la "fille flocon" vs. les charbons ardents, le flamboyant "boss final"… Loin d’être effrayants, les trolls sont amusants comme tout, et la petite belette des neiges est si mignonne qu’on vous met au défi de retenir un sourire quand elle pointe le bout de son museau à l’écran.