Date de sortie 3 juin 2015
Durée 80 mn
Réalisé par Patrick Dumont, François Hébrard
Distributeur Gebeka films
Année de production 2015
Pays de production France
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

La Porte d’Anna nous invite dans le quotidien d’un hôpital de pédopsychiatrie, «La Fondation Vallée» à Gentilly, au sein d’un groupe d’enfants présentant des troubles mentaux.Nous poussons la porte du Pavillon Anna, du nom de la fille de Sigmund Freud, pour entrer dans un monde dans lequel les règles élémentaires de la communication sont cham- boulées par des souffrances psychiques parfois situées aux confins du supportable. Mais grâce à la créativité des soignants et à la confiance que les jeunes leur accordent, la vie renaît, la parole se trouve, le partage peut exister... Sans a priori, sans regard polémique sur l’autisme, le documentaire salue le travail inlassable, titanesque et profondément humain qu’accomplissent au jour le jour les soignants et les éducateurs.Le film témoigne des joies et des douleurs de ces enfants malades et des défis de l’équipe médicale qui les accompagne.

Offres VOD de La Porte d'Anna

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de La Porte d'Anna

Photos de La Porte d'Anna

DR
DR
Gebeka Films / Maybe Movies
Gebeka Films / Maybe Movies
Gebeka Films / Maybe Movies
Gebeka Films / Maybe Movies
Gebeka Films / Maybe Movies
Gebeka Films / Maybe Movies
Gebeka Films / Maybe Movies
Gebeka Films / Maybe Movies
Gebeka Films / Maybe Movies
Gebeka Films / Maybe Movies
Gebeka Films / Maybe Movies

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

La Porte d'Anna (Documentaire)

Critiques de La Porte d'Anna

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Le film s’ouvre sur un enfant joyeux dont on comprend qu’il n’est pas tout à fait comme nous. Autistes ou psychotiques, les pensionnaires de la Fondation Vallée souffrent de troubles assez graves que l’équipe médicale tente d’atténuer par une écoute et une vigilance de tous les instants. Au contraire du récent "À la folie", de Wang Bing, ce documentaire célèbre une forme d’espoir et d’ouverture au monde à l’occasion de courses au marché ou de quelques jours au ski. Sous l’œil bienveillant de la caméra (et des nôtres, souvent émerveillés), Boubou, Kyle et Gaëtan expérimentent l’inconnu qui les terrorise avec une volonté – ou une absence de volonté – impressionnante.