Date de sortie 11 janvier 2017
Avec François Cluzet , Denis Podalydès , Sami Bouajila
Année de production 2016
Pays de production France, Belgique
Genre Film d'espionnage
Couleur Couleur

Synopsis

Duval sort de deux ans d'inactivité. Après une grosse dépression, l'homme s'était retrouvé au chômage, sans jamais parvenir à sortir la tête de l'eau. Aussi, lorsqu'un mystérieux homme d'affaires prend contact avec lui, accepte-t-il immédiatement sa proposition : retranscrire, contre une belle rémunération, des écoutes téléphoniques. Mais Duval, qui avait foncé tête baissée sans se poser beaucoup de questions sur la finalité de sa mission, comprend bientôt que celle-ci le place au cœur d'un inquiétant complot politique. Il se retrouve contraint, malgré lui, d'affronter le monde impitoyable des services secrets...

Casting

Horaires et séances :

Gerfaut

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Chômeur longue durée, Duval se voit proposer un travail rémunérateur mais ennuyeux par un personnage mystérieux. Il s’agit de retranscrire des écoutes téléphoniques qui impliquent des gens hauts placés. La peur s’empare progressivement de lui. Quand on fait un thriller paranoïaque, on se mesure à tout un pan impressionnant du cinéma franco-américain des années 70. Autant dire qu’il s’agit d’être rigoureux. La première partie du film est à cet égard impeccable : le personnage de Duval, homme gris sans attaches, est parfaitement introduit (Cluzet fait le job dans un rôle qui fait écho à celui qu’il tenait dans Ne le dis à personne) et son aliénation progressive, dûment établie. On accepte l’invraisemblable dès lors qu’il est acceptable. En entrant dans sa phase « action », le récit se délite un peu et est rattrapé par ses incohérences, de plus en plus visibles, jusqu’au dénouement, très convenu. Pour son premier long métrage, Thomas Kruithof fait néanmoins preuve de tempérament derrière la caméra. Un réalisateur à suivre, comme on dit.