Titre original The Disappearance of Alice Creed
Date de sortie 1 juillet 2010
Réalisé par J Blakeson
Avec Gemma Arterton , Martin Compston , Eddie Marsan
Scénariste(s) J Blakeson
Distributeur Haut et Court
Année de production 2010
Pays de production GB
Genre Drame, Thriller

Synopsis

Dans un quartier huppé, deux hommes enlèvent une jeune femme : Alice Creed.Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Pourquoi elle ?

Offres VOD de La Disparition d'Alice Creed

Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de La Disparition d'Alice Creed

Photos de La Disparition d'Alice Creed

DR

La Disparition d'Alice Creed

Casting de La Disparition d'Alice Creed

Critiques de La Disparition d'Alice Creed

  1. Première
    par Philippe Rouyer

    L’originalité de ce polar est de pimenter l’intrigue habituelle de questions annexes. Jusqu’au moment où l’on comprend que cette velléité à faire du neuf n’est qu’un dispositif. Pendant plus d’une heure et demie, on ne verra que trois personnages qui se mentent et se trahissent
    de manière à (re)combiner entre eux les diverses alliances possibles. Toutes les quinze minutes, un coup de théâtre vient ainsi redistribuer les cartes. Avec l’inconvénient que cette mécanique du scénario appauvrit les personnages au point de les réduire au rang de pantins dont le sort nous indiffère. Heureusement, les acteurs nous régalent de sacrés numéros. Gemma Arterton, la James Bond girl sacrifiée de Quantum of Solace, séduit dans un rôle pourtant peu propice à l’expressivité (elle est attachée à un lit la plus grande partie du film). Encore plus convaincant, Eddie Marsan, qui nous avait conquis en moniteur d’auto-école dans Be Happy de Mike Leigh, montre à nouveau l’immense variété de son talent.