Date de sortie 5 février 2020
Durée 103 mn
Réalisé par Léo Karmann
Avec Benjamin Voisin , Martin Karmann , Camille Claris
Scénariste(s) Sabrina B Karine, Léo Karmann
Distributeur Jour2Fête
Année de production 2019
Pays de production France
Genre Film fantastique
Couleur Couleur

Synopsis

Simon a 8 ans, il est orphelin. Son rêve est de trouver une famille prête à l’accueillir. Mais Simon n’est pas un enfant comme les autres, il a un pouvoir secret : il est capable de prendre l’apparence de chaque personne qu’il a déjà touchée… Et vous, qui seriez-vous si vous pouviez vous transformer ?

Offres VOD de La Dernière Vie de Simon

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de La Dernière Vie de Simon

Dernières News sur La Dernière Vie de Simon

Camille Claris, lumineuse révélation de La dernière vie de Simon

Déjà souvent apparue sur le petit et le grand écran, elle trouve son premier rôle majeur devant la caméra de Léo Karmann pour un résultat éblouissant. Rencontre

Regardez Jumb Up, le court-métrage de Léo Karmann

Le fils de Sam Karmann vient de sortir son premier long-métrage.

Photos de La Dernière Vie de Simon

GALERIE
Cinéma Public Films
GALERIE
Cinéma Public Films
GALERIE
Cinéma Public Films
GALERIE
Cinéma Public Films
GALERIE
Cinéma Public Films
GALERIE
Cinéma Public Films
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Camille Claris (Madeleine Durant)

Camille Claris (Madeleine Durant)

Camille Claris (Madeleine Durant), Simon Susset (Thomas Durant jeune)

Camille Claris (Madeleine Durant), Simon Susset (Thomas Durant jeune)

Martin Karmann (Thomas Durant)

Martin Karmann (Thomas Durant)

Camille Claris (Madeleine Durant)

Camille Claris (Madeleine Durant)

Camille Claris (Madeleine Durant), Simon Susset (Thomas Durant jeune)

Camille Claris (Madeleine Durant), Simon Susset (Thomas Durant jeune)

Martin Karmann (Thomas Durant)

Martin Karmann (Thomas Durant)

Casting de La Dernière Vie de Simon

Martin Karmann
Thomas Durant
Camille Claris
Madeleine Durant
Nicolas Wanczycki
Jacques Durant

Critiques de La Dernière Vie de Simon

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    À 8 ans, Simon, orphelin, a comme meilleur ami Thomas dont la famille respire la bienveillance. Au cours d’un jeu, Simon révèle à Thomas et à sa soeur Madeleine qu’il est capable de prendre l’apparence des gens qu’il a touchés. Peu après, le destin des deux garçons va basculer... Loin de nous l’idée de mettre la pression à Léo Karmann en le comparant aux grands maîtres (ce serait lui tailler un costume un peu trop large), mais il y a dans son premier film quelque chose de Shyamalan : un réalisme fantastique et une économie d’effets au service de l’émotion et de l’humanité véhiculées par des personnages à la croisée des chemins. D’aucuns nous rétorqueront qu’il n’a pas le choix – faute de moyens que le système français ne peut lui offrir – au contraire d’un Shyamalan qui a délibérément imposé sa patte et renouvelé la grammaire du cinéma de genre. Soit. En l’état, La Dernière Vie de Simon est une jolie proposition qui s’inscrit dans la lignée de Vincent n’a pas d’écailles, le film de superhéros minimaliste de Thomas Salvador. Dans les deux cas, le pouvoir surnaturel ne sert pas une cause ou un dessein mais à combler un manque, en somme à s’accomplir. Ça change tout, en premier lieu la nature du film où l’humilité remplace l’héroïsme, où la tendance est à l’effacement plutôt qu’à la mise en avant. Parfaits d’ambivalence, Benjamin Voisin et Martin Karmann sont presque éclipsés par Camille Claris, la jeune femme par qui le romanesque arrive.