Titre original Keul le eo ui ka me la
Date de sortie 7 mars 2018
Réalisé par Hong Sang-soo
Avec Isabelle Huppert , Kim Min-hee , Chang Mi-hee
Scénariste(s) Hong Sang-soo
Distributeur Jour2fete
Année de production 2017
Pays de production France, Corée du Sud
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Lors d’un voyage d’affaires au Festival de Cannes, Manhee est accusée de malhonnêteté par sa patronne, et licenciée. Claire se balade dans la ville pour prendre des photos avec son Polaroïd. Elle fait la rencontre de Manhee, sympathise avec elle, la prend en photo. Claire semble capable de voir le passé et le futur de Manhee, grâce au pouvoir mystérieux du tunnel de la plage. Désormais Claire décide d’accompagner Manhee au café où elle a été licenciée. C’est le moment de découvrir le pouvoir de Claire à l’œuvre…

Critiques

  1. Première
    par Eric Vernay

    A peine deux mois après son dernier opus (Seule sur la plage la nuit), revoilà Hong Sang-Soo pour un film léger en forme de charmante parenthèse estivale. Mineur, diront les bougons - et ils auront raison - mais les amateurs du Rohmer sud-coréen trouveront leur compte dans ce délicieux chassé-croisé sentimental tourné à Cannes il y a deux ans. D’abord, parce que, comme souvent chez le cinéaste, on se fait surprendre par la trompeuse limpidité du récit. Ensuite parce qu’on y croise Isabelle Huppert, déjà passée chez « HSS » (In Another country), ici au milieu d’un trio d’acteurs coréens, dans le rôle d’une mystérieuse poétesse : munie d’un Polaroïd, la veuve en imperméable jaune semble faire dérailler les arcs narratifs des autres protagonistes. Un joli conte ludique aux accents magiques.