Toutes les critiques de L'Etrange Petit Chat

Les critiques de Première

  1. Première
    par Damien Leblanc

    Chorégraphier minutieusement le quotidien pour en faire surgir toute l’inquiétante étrangeté, telle est l’ambition de ce premier long métrage qui scrute la journée en apparence ordinaire d’une famille nombreuse dans un appartement berlinois. Discussions de groupe, focalisations sur les animaux domestiques ou jeux bruyants de la petite fille deviennent autant d’éléments à la violence discrète qui enferment les personnages dans une profonde solitude et font ressembler ce convaincant exercice de style à un film d’horreur sans cadavres.

Les critiques de la Presse

  1. Critikat.com
    par Julien Marsa

    L’Étrange Petit Chat, sans faire appel à un récit signifiant, dresse le portrait d’une famille de la classe moyenne allemande, orchestrant avec brio leur circulation en une chorégraphie du quotidien qui se teinte d’une certaine désillusion du présent.

  2. StudioCiné Live
    par Thomas Baurez

    La mise en scène, d'une précision chirurgicale, isole chacun des protagonistes pour mieux suggérer d'éventuels antagonismes. Le chat, lui, attend qu'on le caresse mais n'en pense pas moins ! Une vraie bombe à retardement.

  3. Les Fiches du cinéma
    par La redaction de Les Fiches du Cinema

    Film d'école brillamment mis en scène, “L'Étrange petit chat” - première œuvre d'un jeune cinéaste suisse au talent d'entomologiste – s'invite dans un appartement berlinois. Hypnotique et déconcertant.

  4. Libération
    par Julien Gester

    Le beau premier long métrage de Ramon Zürcher, manière de film choral ramassé sur la surface d’un F4 berlino-bourgeois, observe sans hâte les membres d’un clan cheminer vers une réunion de famille dînatoire.

  5. Le Monde
    par Sandrine Marques

    Le film, en l'état, en est pratiquement dépourvu (d'intrigue) et mise sur une ligne minimaliste, tendue à l'extrême. Ce sortilège tient à l'excellence de la mise en scène. Subtile et maîtrisée à l'extrême, elle fait jaillir les frustrations et les animosités qui se cachent sous le glacis des apparences.

  6. Nouvel Obs
    par Xavier Leherpeur

    Un rien théorique mais brillant.

  7. Pariscope
    par Arno Gaillard

    Dans une très belle mise en scène, Ramon Zürcher nous montre un drôle de quotidien plein d’événements insolites et les retrouvailles familiales virent petit à petit au fantastique. De remarquables acteurs et actrices, Mia Kasalo, Anjorka Strechel, Luk Pfaff et la très belle Jenny Schily, font de cette histoire dérangeante fouillant nos inconscients et les non-ditsune chorégraphie passionnante.

  8. A voir à lire
    par Virgile Dumez

    Film de dispositif, L’étrange petit chat séduit tout d’abord par son iconoclasme, avant d’échouer à proposer une nouvelle forme de narration. Pour amateurs d’expériences cinématographiques.

  9. Télérama
    par Pierre Murat

    Le réalisateur filme comme les adeptes du nouveau roman écrivaient : de petits faits insignifiants révèlent, peu à peu, l'inquiétude et le désarroi. Intéressant, mais poseur.

  10. Le Canard Enchainé
    par David Fontaine

    "Une exaltante chorégraphie du quotidien", s'enthousiasme le dossier de presse. Ou un stylé morceau d'ennui ?