Titre original I Am Divine
Date de sortie 26 mars 2014
Avec Divine , John Waters , Ricki Lake
Distributeur Zelig Films
Année de production 2014
Pays de production US
Genre Documentaire

Synopsis

I Am Divine, c’est l’histoire de Divine, alias Harris Glenn Milstead, du jeune homme en surpoids de Baltimore à la drag queen de renommée internationale qu’il est devenu grâce à sa collaboration avec John Waters, rencontré à l’âge de 17 ans. Leur univers : drogues, travestisme et parodies de Jackie Kennedy. Faisant fi des idées préconçues à propos de la beauté et des convenances en matière d’apparence physique, d’identité sexuelle et de sexualité, Divine est le symbole absolu du marginal devenu égérie underground. Brouillant les frontières entre son personnage et lui-même, il a révolutionné la culture pop. I Am Divine est le portrait le plus abouti de cette icône légendaire, dévoilant toute sa complexité affective et retraçant son ascension vers la notoriété sulfureuse qu’on lui connaît.

Offres VOD de I am Divine (Documentaire)

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de I am Divine (Documentaire)

Photos de I am Divine (Documentaire)

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

I am Divine (Documentaire)

I am Divine

I am Divine

Affiche Us

I am Divine

Affiche Française

I am Divine

I am Divine

I am Divine

I am Divine

I am Divine

I am Divine

I am Divine

I am Divine

I am Divine

I am Divine

I am Divine

I am Divine

Critiques de I am Divine (Documentaire)

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Harris Milstead a toujours rêvé de devenir célèbre. Il y est arrivé par des chemins détournés grâce à sa rencontre avec John Waters, un voisin marginal comme lui, qui a fait de lui la star d’une série
    de films satiriques extrêmes et hilarants. La dévotion de Divine pour son art a atteint un sommet le jour historique où, pour les besoins de Pink Flamingos (1972), il a mangé face caméra une déjection canine. Admirateur de longue date, le documentariste Jeffrey Schwarz s’est impliqué personnellement en recueillant des images d’archives inédites ainsi que les confidences et les commentaires des principaux témoins du parcours de la star. Sans surprise, le meilleur vient de l’évocation de la collaboration de Divine avec John Waters, à hurler de rire. Il y a aussi de l’émotion, notamment lorsque la mère de Milstead évoque les retrouvailles avec son fils, des années après l’avoir renié en apprenant son homosexualité.