Titre original Harry Potter and the Half-Blood Prince
Date de sortie 15 juillet 2009
Réalisé par David Yates
Avec Daniel Radcliffe , Emma Watson , Rupert Grint
Scénariste(s) Steve Kloves
Distributeur Warner Bros Pictures France
Année de production 2009
Pays de production US,GB
Producteurs David Heyman
Genre Film d'aventures, Film fantastique, Enfants
D’après l’œuvre de J.K. Rowling

Synopsis

L'étau démoniaque de Voldemort se resserre sur l'univers des Moldus et le monde de la sorcellerie. Poudlard a cessé d'être un havre de paix, le danger rode au coeur du château ... Mais Dumbledore est plus décidé que jamais à préparer Harry à son combat final, désormais imminent. Ensemble, le vieux maître et le jeune sorcier vont tenter de percer à jour les défenses de Voldemort.Pour les aider dans cette délicate entreprise, Dumbledore va relancer et manipuler son ancien collège, le Professeur Horace Slughorn, qu'il croit en possession d'informations vitales sur le jeune Voldemort. Mais un autre "mal" hante cette année les étudiants: le démon de l'adolescence! Harry est de plus en plus attiré par Ginny, qui ne laisse pas indifférent son rival, Dean Thomas; Lavande Brown a jeté son dévolu sur Ron, mais oublié le pouvoir "magique" des chocolats de Romilda Vane; Hermione, rongée par la jalousie, a décidé de cacher ses sentiments, vaille que vaille.L'amour est dans tous les coeurs - sauf un. Car un étudiant reste étrangement sourd à son appel. Dans l'ombre, il poursuit avec acharnement un but aussi mystérieux qu'inquiétant... jusqu'à l'inévitable tragédie qui bouleversera à jamais Poudlard...

Dernières News

Alan Rickman se sentait frustré durant les tournages de Harry Potter

Des lettres du comédien ont été dévoilées deux ans après sa mort.

Quand Game of Thrones nous fait franchement penser à Harry Potter

Décidément, on arrête pas de demander des trucs interdits à Jim Broadbent !

Photos

Harry Potter et le prince de sang-mêlé

Casting

Emma Watson
Hermione Granger
Rupert Grint
Ron Weasley
Alan Rickman
Severus Rogue

Critiques

  1. Première
    par Julien Welter

    Et de six. Avouons-le, la franchise Harry Potter commençait à nous gonfler : sa façon de distiller, au compte-goutte, l’intrigue épique contre le sorcier Voldemort ; la psychologie agaçante et immuable du petit myope ; l’échec à restituer l’ambiance de Poudlard, savant mélange de magie, de temps qui passe et d’humour british. A part Alfonso Cuaron dans Le Prisonnier d’Azkaban, aucun des réalisateurs n’avait su retenir l’attention, et surtout pas David Yates, responsable de cet Ordre du Phoenix si soporifique. De retour au manette, Yates crée pourtant la surprise avec ce Prince de sang-mêlé : rythme posé et cadrage soigné, il impose à la perfection le sentiment d’une guerre en marche, d’un conflit noir qui s’enclenche. Certaines scènes sont étonnantes et Jim Broadbent est absolument génial dans le rôle du professeur Horace qui détient le secret de celui-qu’il-ne-faut-pas-nommer. Moins plan-plan, moins gnan-gnan, la saga Potter s’est enfin sorti le balai du cul.