Date de sortie 7 septembre 2011
Réalisé par Nanni Moretti
Avec Michel Piccoli , Nanni Moretti , Jerzy Stuhr
Scénariste(s) Nanni Moretti, Francesco Piccolo, Federica Pontremoli
Distributeur Le Pacte
Année de production 2011
Pays de production Italie, France
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

Tout juste élu, un Pape est en proie au doute...

Photos

Habemus Papam

Casting

Nanni Moretti
le psychanalyste
Jerzy Stuhr
le porte-parole
Franco Graziosi
le cardinal Bollati

Critiques

  1. Première
    par Philippe Jambet

    Après la charge anti-Berlusconi du Caïman, on savourait d’avance l’assaut mené par Nanni Moretti contre le Vatican. C’était oublier la malice d’un auteur définitivement insaisissable. Certes, ceux qui aiment les dialogues aiguisés du cinéaste retrouveront quelques saillies cocasses bien senties. Mais Habemus papam est loin d’être une simple comédie. C’est un drame, plutôt. Celui d’un homme qui se retrouve terrassé par le poids démesuré de sa nouvelle tâche et de son symbole. Dévoué à un être supérieur, il n’était pas supposé être rattrapé par des problèmes existentiels. Cette douleur, Michel Piccoli la subit puis la sublime. Lorsqu’il filme le protocole clérical, Moretti en magnifie la rigidité, dénichant la grâce dans la succession des gestes séculaires. Mais, quand il suit la fugue du pape ou le tournoi de volley organisé par le psy pour les cardinaux, la mise en scène se fait soudain aérienne. Cette humanité, ni le souverain pontife ni le film ne veulent y renoncer. Le succès de leur entreprise a tout d’un petit miracle.