Titre original G.I. Joe : Retaliation
Date de sortie 27 mars 2013
Réalisé par Jon M. Chu
Avec Dwayne Johnson , Bruce Willis , Channing Tatum
Scénariste(s) Rhett Reese
Distributeur Paramount Motion Pictures France
Année de production 2013
Pays de production US
Producteurs David ELLISON Stephen Sommers
Genre Action

Synopsis

Après avoir été trahie et décimée par une organisation terroriste, l’équipe des GI Joe réalise que le gouvernement a été infiltré et que notre monde est au bord de la destruction. Sans alliés, sans renforts et sans personne à qui se fier, Roadblock et ses GI doivent identifier l’ennemi pour tenter de sauver notre civilisation. Ils font alors appel à celui qui a donné son nom à leur corps d’élite : Joe ColtonExiste en version 3D.

Offres VOD

Videofutur SD Videofutur 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 11.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Dernières News

Audiences TV : La Vengeance aux yeux clairs termine en beauté

Gros succès aussi pour le numéro d'Envoyé Spécial sur l'affaire Bygmalion.

Audiences TV : G.I. Joe : conspiration (TF1) met KO les autres chaînes

La Une devance largement les chaînes concurrentes grâce au film diffusé dimanche soir.

Photos

G.I. Joe : Conspiration

Critiques

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    Une moto se transforme en missiles, un satellite tueur fait exploser Londres, une balle est coupée en deux d’un coup d’épée, des ninjas combattent à flanc de montagne lors d’une scène vertigineuse… Il y a de vrais beaux moments de cinéma dans G.I. Joe : Conspiration, dont l’imaginaire fait valser l’espace et la gravité et où l’on retrouve le sens musical de la réalisation de Jon M. Chu -son Sexy Dance 3D reste, en termes de mise en scène pure, un des meilleurs films en relief récents. Mais il manque cruellement une charpente solide à Conspiration (comme pour Sexy Dance, les scènes s’y enchaînent sans ordre ni logique), en fin de compte un grand bazar semblant avoir été écrit en s’inspirant de gamins jouant avec leurs figurines en plastique, tout comme le premier film. Doté d’une trajectoire, allégé de ses poids (le caméo poussif de Bruce Willis), G.I. Joe 2 aurait pu, aurait dû être un grand film d’action pure et totale. Il ne l’est que ponctuellement.