Titre original Flight
Date de sortie 13 février 2013
Réalisé par Robert Zemeckis
Avec Denzel Washington , Don Cheadle , Kelly Reilly
Scénariste(s) John Gatins
Distributeur Paramount
Année de production 2013
Pays de production US

Synopsis

Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné, réussit miraculeusement à faire atterrir son avion en catastrophe après un accident en plein ciel… L’enquête qui suit fait naître de nombreuses interrogations… Que s’est-il réellement passé à bord du vol 227 ? Salué comme un héros après le crash, Whip va soudain voir sa vie entière être exposée en pleine lumière.

Anecdotes

Les difficultés de production par Robert Zemeckis : "la préproduction de mon (...) film, Flight (2013), a été un cauchemar. Sur le papier, c’est un mélodrame, autrement dit un film que plus personne n’a envie de voir... (Rire.)" [Premiere, Septembre 2015]

Offres VOD

Videofutur SD Videofutur 1.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 13.99  € Acheter
Orange SD HD 4K Orange 3.99 € Louer 11.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 0  € Abonnement

Photos

DR
DR
DR
DR
DR
DR
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo credit: Robert Zuckerman
Photo Credit: Courtesy of Paramo
Photo credit: Courtesy of Paramo
Photo credit: Courtesy of Paramo
Photo credit: Courtesy of Paramo
Photo credit: Courtesy of Paramo
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Flight

Flight

Flight

Affiche Teaser

Flight

Affiche Us

Flight

Affiche Us

Flight

Affiche Française

Flight

Denzel Washington (<em>Whip Whitaker), </em>

Flight

Kelly Reilly (Nicole Maggen)

Flight

Denzel Washington (<em>Whip Whitaker) </em>et les journalistes 

Flight

Denzel Washington (<em>Whip Whitaker)</em> en lunettes de soleil <em> </em>

Flight

des gars

Flight

John Goodman (Harling Mays) en vacance 

Flight

Réunion de travail 

Flight

Denzel Washington (<em>Whip Whitaker), Don Cheadle (Hugh Lang)</em>? dans le ciel

Flight

Kelly Reilly (Nicole Maggen),Denzel Washington (Whip Whitaker) en chambre<em> </em>

Flight

Des hôtesses de l'air

Flight

Conférence

Flight

Denzel Washington (Whip Whitaker) en procès

Flight

Denzel Washington (Whip Whitaker) en costard

Flight

Des types

Flight

Un gars

Flight

Denzel Washington (Whip Whitaker) commandant de bord

Flight

Denzel Washington (Whip Whitaker),Don Cheadle (Hugh Lang) en bureau 

Flight

Denzel Washington (Whip Whitaker) en avion

Flight

Flight

Denzel Washington (Whip Whitaker) en hangar

Flight

Denzel Washington (Whip Whitaker) commandant de bord

Flight

Denzel Washington (Whip Whitaker) sous la pluie

Flight

Denzel Washington (Whip Whitaker)

Flight

Denzel Washington (Whip Whitaker) et son fiston

Flight

Kelly Reilly (Nicole Maggen), Denzel Washington (Whip Whitaker)<em> </em>

Flight

Kelly Reilly (Nicole Maggen), Denzel Washington (Whip Whitaker) se marrent

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Souvent présenté, de manière péjorative, comme un Spielberg bis (ce dernier lui a mis le pied à l’étrier), Robert Zemeckis est un entertainer qui, sous ses dehors aimables, cache un humaniste contrarié. La majeure partie de ses films questionne la conscience et la mémoire, fait la chasse à des fantômes qu’on croyait oubliés, plonge au plus profond de la psyché pour en extraire le meilleur. Avec Flight, sans doute son projet le plus ambitieux à ce jour – entendez, fi lm de prestige à grand sujet –, le réalisateur de Seul au monde revient jouer dans la cour des grands après une décennie passée à explorer les limites de la performance capture au travers d’une « trilogie » inégale (Le Pôle Express, La Légende de Beowulf, Le Drôle de Noël de Scrooge). La première séquence du film en pose les enjeux. Aux côtés de Denzel/Whip, en train de comater dans son lit, une jeune femme sculpturale et dénudée s’affaire pendant cinq minutes. Ses fesses et ses seins sont offerts aux regards du personnage masculin et du spectateur. Cette nudité frontale, contraire à des canons hollywoodiens très stricts en la matière, est aussi surprenante que la présence de Denzel Washington dans une telle situation (sa pudeur est légendaire). La suite justifie cette entrée en matière inattendue : Whip est à la fois un héros américain (comme l'acteur, dans un contre-emploi fascinant) et une épave en sursis. Un alcoolique un peu junkie, dont la soudaine notoriété va révéler les failles béantes, dans lesquelles vont s’engouffrer les compagnies d’assurance (de l’avionneur, du syndicat du personnel de bord et des sous-traitants) pour éviter de payer les pots cassés. Flight est donc non seulement un grand film de rédemption souvent déchirant, mais aussi le reflet d’une Amérique intransigeante, procédurière et bigote, dont Zemeckis s’emploie à démontrer l’hypocrisie avec un sens de laprovocation réjouissant – outre cette ouverture insolente en forme de doigt d'honneur à la face des censeurs puritains, le cinéaste tape sur les extrémistes religieux et les ultralibéraux cyniques. Mais le coeur de ce long métrage, son âme, c’est Whip et son combat pour sortir de l’addiction et du mensonge, que le réalisateur met en scène de façon quasi impressionniste. Une église détruite, une rencontre amoureuse fortuite, une porte de chambre d’hôtel mal fermée sont autant de signes auxquels Flight se garde bien de donner une interprétation évidente, laissant le héros se dépatouiller avec la bouteille et sa conscience. Le cheminement intérieur du personnage, chaotique, est clairement une métaphore du vol-crash initial, sur lequel les spéculations sont aussi indécentes que cathartiques. Dans les deux cas, l’atterrissage est spectaculaire.