Titre original Mita Tova
Date de sortie 3 juin 2015
Durée 95 mn
Réalisé par Tal Granit, Sharon Maymon
Avec Ilan Dar , Levana Finkelstein , Ze'ev Revach
Scénariste(s) Tal Granit, Sharon Maymon
Distributeur Eurozoom
Année de production 2014
Pays de production ISRAËL
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

Cinq pensionnaires d'une maison de retraite de Jérusalem ne supportent plus de voir leur ami malade souffrir.A la demande insistante de son épouse, ils se décident à construire une "machine pour mourir en paix" qui conduira le pauvre homme vers l'au-delà.Mais forcer le destin ne se révèle pas si simple.

Toutes les séances de Fin de partie

Photos de Fin de partie

DR
DR
Eurozoom / 2-Team Productions / Pie Films / Twenty Twenty Vision Filmproduktion GmbH
Eurozoom / 2-Team Productions / Pie Films / Twenty Twenty Vision Filmproduktion GmbH
Eurozoom / 2-Team Productions / Pie Films / Twenty Twenty Vision Filmproduktion GmbH
Eurozoom / 2-Team Productions / Pie Films / Twenty Twenty Vision Filmproduktion GmbH
Eurozoom / 2-Team Productions / Pie Films / Twenty Twenty Vision Filmproduktion GmbH
Eurozoom / 2-Team Productions / Pie Films / Twenty Twenty Vision Filmproduktion GmbH
Eurozoom / 2-Team Productions / Pie Films / Twenty Twenty Vision Filmproduktion GmbH
Eurozoom / 2-Team Productions / Pie Films / Twenty Twenty Vision Filmproduktion GmbH
Eurozoom / 2-Team Productions / Pie Films / Twenty Twenty Vision Filmproduktion GmbH
Eurozoom / 2-Team Productions / Pie Films / Twenty Twenty Vision Filmproduktion GmbH

Fin de Partie

Fin de Partie

Fin de Partie

Fin de Partie

Fin de Partie

Fin de Partie

Fin de Partie

Fin de Partie

Fin de Partie

Fin de Partie

Fin de Partie

Fin de Partie

Casting de Fin de partie

Ilan Dar
le docteur Daniel

Critiques de Fin de partie

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Pitch prometteur : bouleversés par les souffrances d’un ami, des vieillards d’une maison de retraite décident de mettre fin à ses jours grâce à une "machine" de leur invention. Et le film de zigzaguer entre humour noir, émotion et spleen, le tout à la vitesse d’un déambulateur. Tout n’est pas parfait dans cette comédie funèbre traversée de moments embarrassants (le gag récurrent du flic faussement autoritaire, la scène où tout le monde chante un requiem…). Le film met cependant en évidence, sans manichéisme ni fausse pudeur, les problèmes de l’aménagement de la fin de vie et la responsabilité de tous, familles et pouvoirs publics en tête.