Titre original An Enemy
Date de sortie 27 août 2014
Réalisé par Denis Villeneuve
Avec Mélanie Laurent , Sarah Gadon , Rami Malek
Scénariste(s) Javier Gullon
Distributeur Version Originale / Condor
Année de production 2014
Pays de production canada
Genre Thriller
D’après l’œuvre de José SARAMAGO

Synopsis

Adam, un professeur discret, mène une vie paisible avec sa fiancée Mary. Un jour qu'il découvre son sosie parfait en la personne d’Anthony, un acteur fantasque, il ressent un trouble profond. Il commence alors à observer à distance la vie de cet homme et de sa mystérieuse femme enceinte. Puis Adam se met à imaginer les plus stupéfiants scénarios... pour lui et pour son propre couple.Adaptation du roman L'autre comme moi de José Saramago

Offres VOD

Imineo SD Imineo 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
SFR HD SD SFR 2.99 € Louer
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 9.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 8.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 9.99  € Acheter

Photos

DR
DR
DR
DR
Version Originale / Condor / Rhombus Media / Roxbury Pictures / Micro_scope
Version Originale / Condor / Rhombus Media / Roxbury Pictures / Micro_scope
Version Originale / Condor / Rhombus Media / Roxbury Pictures / Micro_scope
Version Originale / Condor / Rhombus Media / Roxbury Pictures / Micro_scope
Version Originale / Condor / Rhombus Media / Roxbury Pictures / Micro_scope
Version Originale / Condor / Rhombus Media / Roxbury Pictures / Micro_scope
Version Originale / Condor / Rhombus Media / Roxbury Pictures / Micro_scope

Enemy

Enemy

Enemy

Affiche Us

enemy

Affiche Us

Enemy

Enemy

Enemy

Enemy

Enemy

Enemy

Enemy

Critiques

  1. Première
    par Thomas Agnelli

    Un prof découvre un soir, dans un film, un acteur qui est son sosie parfait. Troublé, il enquête sur ce double et se met à imaginer des scénarios, pour lui comme pour son couple. Des années après Donnie Darko, Jake Gyllenhaal s’illustre dans une petite production fantastique apte à devenir culte. Le talent de Denis Villeneuve, c’est de faire en sorte qu’"Enemy" ne se réduise pas à un long épisode de "La Quatrième Dimension". Derrière le ludisme de l’argument et les clins d’œil cinéphiliques (Isabella Rossellini en maman lynchienne), le réalisateur de "Prisoners" sonde le cauchemar éveillé d’un personnage soumis à des phobies (sexuelles, sociales, filiales) et, grâce à deux blondes fatales (Sarah Gadon et Mélanie Laurent), en dit long sur les rapports homme-femme. Le résultat, au rythme étrange, sort à la fin de l’été, comme s’il était honteux. La vérité, c’est qu’"Enemy" n’entre dans aucune case : en bon film mental, il aspire dans son malaise, instille un climat délétère et nous fait partager toutes les visions effrayantes de son protagoniste, d’une araignée géante marchant sur Toronto à la surprise finale à faire hurler d’effroi tous les spectateurs présents dans la salle. Vous êtes prévenus.