Date de sortie 17 décembre 2014
Durée 90 mn
Réalisé par Oussama Mohamed, Wiam Simav Bedirxan
Distributeur Potemkine
Année de production 2014
Pays de production France, SYRIE
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

En Syrie, les Youtubeurs filment et meurent tous les jours. Tandis que d’autres tuent et filment. A Paris, je ne peux que filmer le ciel et monter ces images youtube, guidé par cet amour indéfectible de la Syrie.De cette tension entre ma distance, mon pays et la révolution est née une rencontre.Une jeune cinéaste Kurde de Homs m’a « Tchaté » : « Si ta caméra était ici à Homs que filmerais-tu ? »Le film est l’histoire de ce partage.

Offres VOD de Eau argentée

UniversCiné SD HD UniversCiné 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de Eau argentée

Photos de Eau argentée

DR
DR
Potemkine Films / Les Films d'Ici / Arte France / Proaction Film
Potemkine Films / Les Films d'Ici / Arte France / Proaction Film
Potemkine Films / Les Films d'Ici / Arte France / Proaction Film
Potemkine Films / Les Films d'Ici / Arte France / Proaction Film
Potemkine Films / Les Films d'Ici / Arte France / Proaction Film
Potemkine Films / Les Films d'Ici / Arte France / Proaction Film
Potemkine Films / Les Films d'Ici / Arte France / Proaction Film
Potemkine Films / Les Films d'Ici / Arte France / Proaction Film

Eau Argentée (Documentaire)

Eau Argentée (Documentaire)

Eau Argentée (Documentaire)

Eau Argentée (Documentaire)

Eau Argentée (Documentaire)

Eau Argentée (Documentaire)

Eau Argentée (Documentaire)

Eau Argentée (Documentaire)

Eau Argentée (Documentaire)

Eau Argentée (Documentaire)

Critiques de Eau argentée

  1. Première
    par Damien Leblanc

    "C’est un film fait de mille et une images prises par mille et un Syriens." "Eau argentée" débute en effet comme un télescopage de vidéos glanées sur YouTube exposant l’horreur de la guerre civile qui ravage le pays depuis 2011. Puis un dialogue naît entre le réalisateur exilé à Paris et une jeune cinéaste restée à Homs pour témoigner jour et nuit durant le siège. Devenant par écrans interposés un bouleversant chant de mort et d’amour, cette œuvre collective brille jusqu’à un poignant épilogue, ajouté après sa présentation à Cannes cette année.