Des Nouvelles de la Planète Mars

Des Nouvelles de la Planète Mars

Internautes
3.222224

Average: 3.2 (9 votes)

Première (1 critique)
3

Presse (6 critiques)
3

Avis: 
Première
3

Le Monde
2

Le Figaro
3

StudioCiné Live
3

Les Inrocks
3

Libération
3

A voir à lire
4

La critique de Premiere
3

Christophe Narbonne
3

On aime bien avoir des nouvelles de Dominik Moll. Le réalisateur ne nous en avait pas donné depuis Le Moine, tentative mal récompensée de film fantastique à l’ancienne. Retour à ses obsessions avec Des nouvelles de la planète Mars qui, sous couvert de chronique intimiste lambda, laisse affleurer une angoisse diffuse et une forme subtile de fantastique domestique. Beaucoup moins dérangeant que Harry, un ami qui vous veut du bien et que Lemming, le nouveau Moll assume sa part de légè- reté bienvenue, sans renoncer au vertige existentiel. Mise en valeur par la folle gestuelle de Vincent Macaigne, la performance en retenue de François Damiens illustre à merveille la dimension « martienne » d’un film qui ne cherche pas à convaincre mais à bousculer

Les autres avis de la presse (6)
3

StudioCiné Live
(Thierry Chèze)
3

Une manière singulière de parler de transmission et d'engagement dans laquelle le réalisateur donne parfois l'impression de se perdre. Mais son inventivité emporte le morceau.

Le Monde
(Thomas Sotinel)
2

Ces Nouvelles de la planète Mars valent par leur minutie, leur attention portée aux avanies et absurdités du quotidien, même si on finira par regretter les coulées d’acide d’antan.

Les Inrocks
(Théo Ribeton)
3

Une dramédie lunaire, avec François Damiens en attachant et inattendu clown blanc face à un Vincent Macaigne ingérable.

Le Figaro
(Etienne Sorin)
3

Une comédie dépressive réjouissante.

Libération
(Clément Ghys)
3

Le cinéaste révélé au grand public avec Harry, un ami qui vous veut du bien retrouve le style de la comédie teintée de noirceur.

A voir à lire
(Marc Quaglieri)
4

le nouveau Dominik Moll est une comédie décalée et exubérante dont l’insolente fraîcheur s’impose comme une évidence et un impératif de cinéphile, altérant pour le meilleur notre vision d’un genre franchouillard trop souvent balourd.

Box-office

Sur la période du 11/01 au 17/01 2017
En collaboration avec CBO

13%
Nombre d'entrées: 
375 857
Cumul des entrées: 
375 857

12%
Nombre d'entrées: 
346 642
Cumul des entrées: 
346 642

7%
Nombre d'entrées: 
210 033
Cumul des entrées: 
4 750 472

6%
Nombre d'entrées: 
191 293
Cumul des entrées: 
1 095 334

5%
Nombre d'entrées: 
157 494
Cumul des entrées: 
5 105 676

Les plus vues