Date de sortie 27 avril 2016
Durée 85 mn
Réalisé par Arab Nasser, Tarzan Nasser
Avec Hiam Abbass , Maisa Abd Elhadi , Manal Awad
Scénariste(s) Arab Nasser, Tarzan Nasser
Distributeur Le Pacte
Année de production 2015
Pays de production Palestine
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

Bande de Gaza, de nos jours. Le salon de beauté de Christine déborde de clientes : une divorcée amère, une religieuse, une lunatique accro aux drogues, une jeune fille en passe de se marier... Mais leur jour de détente est interrompu par des coups de feu dans la rue. Une famille mafieuse a volé le lion du zoo de Gaza et le Hamas a décidé qu’il était temps de régler ses comptes. Coincées dans le salon, les femmes commencent à s'affoler...

Offres VOD de Dégradé

CANAL VOD HD SD CANAL VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Dégradé

Photos de Dégradé

DR
Le Pacte / Les Films du Tambour / Made In Palestine Project / Arte France Cinéma
Le Pacte / Les Films du Tambour / Made In Palestine Project / Arte France Cinéma
Le Pacte / Les Films du Tambour / Made In Palestine Project / Arte France Cinéma
Le Pacte / Les Films du Tambour / Made In Palestine Project / Arte France Cinéma
Le Pacte / Les Films du Tambour / Made In Palestine PrLe Pacte / Les Films du Tambour / Made In Palestine Project / Arte France Cinémaoject / Arte France Cinéma
Le Pacte / Les Films du Tambour / Made In Palestine Project / Arte France Cinéma
Le Pacte / Les Films du Tambour / Made In Palestine Project / Arte France Cinéma
Le Pacte / Les Films du Tambour / Made In Palestine Project / Arte France Cinéma
Le Pacte / Les Films du Tambour / Made In Palestine Project / Arte France Cinéma
Le Pacte / Les Films du Tambour / Made In Palestine Project / Arte France Cinéma

Dégradé

Dégradé

Dégradé

Dégradé

Dégradé

Dégradé

Dégradé

Dégradé

Dégradé

Dégradé

Dégradé

Critiques de Dégradé

  1. Première
    par Bernard Achour

    Exactement comme dans Caramel de Nadine Labaki, sorti à l’été 2007, des femmes (libanaises dans Caramel, ici palestiniennes de Gaza), se retrouvent dans un salon de beauté. S’ensuivent des conversations sur la guerre qui gronde dehors, derrière les fenêtres; des débats sur leur condition d’épouse; des affrontements tour à tour larvés ou explosifs… Si la force du sujet retient parfois l’attention, le dispositif vire, hélas, très vite à l’artifice – les personnages sont réduits à un panel représentatif, l’hystérie est attendue et la vision politique absente. Pour une cliente enceinte, il se produira exactement ce que l’on devinait depuis le début. Même lorsque l’horreur s’invite, on reste de glace.