Titre original Lagerfeuer
Date de sortie 5 novembre 2014
Durée 102 mn
Réalisé par Christian Schwochow
Avec Jördis Triebel , Tristan Göbel , Jacky Ido
Scénariste(s) Heide Schwochow
Distributeur Sophie Dulac Distribution
Année de production 2013
Pays de production Allemagne
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Fin des années 70, quelques années après la mort de son fiancé, Nelly décide de fuir la RDA avec son fils afin de laisser ses souvenirs derrière elle. La jeune femme croit à un nouveau départ de l’autre côté du mur, mais en Occident où elle n’a aucune attache, son passé va la rattraper... La jeune femme va-t-elle enfin réussir à trouver la liberté ?Adaptation de l’œuvre Lagerfeuer (Feu de camp) de Julia Franck

Offres VOD de De l'autre côté du mur

Orange HD SD Orange 3.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de De l'autre côté du mur

Photos de De l'autre côté du mur

DR
DR
Sophie Dulac Distribution / Zero One Film
Sophie Dulac Distribution / Zero One Film
Sophie Dulac Distribution / Zero One Film

De l'Autre Côté du Mur

De l'Autre Côté du Mur

De l'Autre Côté du Mur

De l'Autre Côté du Mur

De l'Autre Côté du Mur

Casting de De l'autre côté du mur

Tristan Göbel
Alexej Senff
Jacky Ido
John Bird

Critiques de De l'autre côté du mur

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    L’histoire nébuleuse de la RDA alimente l’imaginaire des jeunes cinéastes allemands, souvent pour le meilleur. Le cas édifiant de Nelly est une source intarissable de questionnements pour Christian Schwochow. La démocratie est-elle synonyme d’épanouissement personnel ? Vaut-il mieux être un citoyen de seconde zone dans un pays libre qu’un esprit brillant dans une dictature ? Au cours d’une scène-clé du film, Nelly explique à des agents des services secrets qu’elle n’est pas venue en RFA pour livrer des informations mais pour repartir de zéro. Cette évidence est cependant contredite par les faits et par l’héroïne elle-même, en proie à une paranoïa grandissante. Et si son enfermement mental était pire que tout ? Cette passionnante réflexion est mise en valeur par le traitement tout en ruptures de ton choisi par le cinéaste, qui a trouvé en la volcanique Jördis Triebel l’interprète idéale.