Titre original Im Nebel
Date de sortie 30 janvier 2013
Réalisé par Sergei Loznitsa
Avec Vlad Ivanov , Nadezhda Markina , Vladimir Svirski
Distributeur ARP
Année de production 2013
Pays de production BY,DE,LV,NL,RU
Genre Drame

Synopsis

"Les yeux et les oreilles sont de pauvres témoins pour celui dont l’âme est barbare.”  HéracliteUne forêt. Deux résistants. Un homme à abattre, accusé à tort de collaboration. Comment faire un choix moral dans des circonstances où la morale n’existe plus ? Durant la Seconde Guerre mondiale, personne n’est innocent.

Toutes les séances de Dans la Brume

Photos de Dans la Brume

DR
DR
DR
ARP Production
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Dans la Brume

Dans la Brume

Dans la Brume (im Nebel)

Dans la brume (Im Nebel)

Affiche Française

Dans la brume (Im Nebel)

Dans la brume

Dans la brume

Dans la brume

Dans la brume

Dans la brume

Dans la brume

Dans la brume

Dans la brume

Dans la brume

Dans la brume

Dans la brume

Casting de Dans la Brume

Vlad Ivanov
Le commandant en chef
Nadezhda Markina
La mère de Bourov
Vladimir Svirski
Souchénia - Le Saint
Vlad Abashin
Bourov - L'Indécis

Critiques de Dans la Brume

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Après My Joy, son premier long métrage, Sergeï Loznitsa continue son exploration de la ténébreuse âme slave en suivant un homme innocent dans un monde qui ne laisse pas de place à la vertu. Même si l’ironie semble parfois favoriser le personnage, il n’en profite jamais pour se sauver. Au contraire, il ajoute une charge à son fardeau déjà lourd, comme si le fait d’être le seul témoin de ses actes l’obligeait à d’autant plus de rigueur. Cet étrange dilemme moral d’un homme condamné à se punir lui-même aurait pu s’intituler Châtiment sans crime. Le bémol, si l’on s’attend à du suspense, c’est que presque tout est déterminé dès le début, le film détaillant, sur un rythme très lent, aussi bien l’environnement que les gestes nécessaires à la survie, comme essorer ses chaussettes après s'être plongé dans l’eau glacée. L’admirable photo d’Oleg Mutu apporte une réalité très sensible à cette saga dans le froid et l’humidité de la forêt. Mais il vaut mieux choisir une salle bien chauffée.