Titre original City of Life and Death
Date de sortie 21 juillet 2010
Réalisé par Lu Chuan
Avec Fan Wei , Liu Ye , Gao Yuanyuan
Distributeur Metropolitan FilmExport
Année de production 2010
Pays de production Chine
Genre Drame

Synopsis

Chine, 1937. Aux portes de Nankin, capitale du pays, l'armée impériale japonaise lance l'offensive. A l'intérieur, les soldats chinois sont totalement désorganisés. Certains veulent de rendre, d'autres s'y opposent par la force, alors que l'essentiel des troupes et une partie de la population civile ont déjà été évacués. Les soldats japonais entrent dans la ville fantôme avec ordre de ne pas faire de prisonniers. Le "massacre de Nankin" est en marche. Le jeune Kadokawa prend part à la mise à sac de la ville tout en l'observant avec effroi. Du côté chinois, les soldats sont exécutés en masse, et les femmes de tous âges, violées...

Offres VOD de City of Life and Death

Pas d'offres actuellement.

Photos de City of Life and Death

Casting de City of Life and Death

Fan Wei
M. Tang
Liu Ye
Lu Jianxiong
Gao Yuanyuan
Mlle Jiang

Critiques de City of Life and Death

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Soucieux de la vérité des hommes et porté par une puissance picturale énorme, le film évite les écueils et s’impose comme un monument de cinéma humaniste comparable à Requiem pour un massacre d’Elem Klimov. Plutôt que de représenter frontalement les
    principales manifestations d’une barbarie qu’on ne devine que trop, le cinéaste en propose une lecture impressionniste à travers une
    variété de témoignages, dont le plus étonnant est celui d’un bureaucrate nazi qui entreprend, à la façon d’Oskar Schindler, de sauver autant de Chinois que possible. La multiplication des points de vue contribue à une sorte de froide objectivité. L’horreur des situations a incité Lu Chuan à garder une certaine distance, jusqu’à choisir délibérément le noir et blanc pour ne pas montrer la couleur du sang. Cette retenue a valu au film de violentes critiques de la part de certains Chinois nationalistes. Il est important d’en tenir compte pour
    ne pas, à l’inverse, réduire le film à la seule propagande.