Date de sortie 14 décembre 2016
Durée 98 mn
Réalisé par Sophie Reine
Avec Gustave Kervern , Camille Cottin , Fanie Zanini
Scénariste(s) Sophie Reine, Gladys Marciano
Distributeur Diaphana distribution
Année de production 2016
Pays de production France
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

Denis Patar est un père aimant mais débordé, qui se débat seul avec l'éducation de ses filles, Janine, 13 ans et Mercredi, 9 ans, deux boulots et une bonne dose de système D pour faire face à la crise. Tout s'aggrave quand Denis oublie Mercredi à la sortie de l'école, une fois de trop.

Offres VOD de Cigarettes et chocolat chaud

MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD HD SD CANAL VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 2.99 € Louer 5.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Cigarettes et chocolat chaud

Photos de Cigarettes et chocolat chaud

DR

Casting de Cigarettes et chocolat chaud

Critiques de Cigarettes et chocolat chaud

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Monteuse attitrée de Rémi Bezançon (Le premier jour du reste de ta vieZarafa), Sophie Reine partage avec son mentor le goût des chroniques intimistes contaminées par la dinguerie et l’émotion. Elle y fait le portrait de Denis, veuf qui élève ses deux filles selon une méthode atypique et, surtout, selon ses moyens limités. Ancien gauchiste, il privilégie le bordel et l’autogestion ; employé modeste, il fait des économies sur tout et n’importe quoi, recyclant tout ce qu’il peut. Ciblé par une enquête de l’assistance sociale, il va devoir rentrer dans le rang sous peine de perdre la garde de ses filles. Le doux géant Gustave Kervern est remarquable dans le rôle du papa gâteau un peu déconnecté de la réalité, incapable de faire face aux problèmes psy grandissants rencontrés par son aînée. Le film aborde la problématique du deuil et de la reconstruction l’air de rien, avec le souci de rester à hauteur des personnages que Sophie Reine regarde avec tendresse. Elle applique le même traitement au personnage de l’assistante sociale, joué par Camille Cottin, de moins en moins caricatural à mesure que l’intrigue avance. Il y a bien quelques trous d’air dans le scénario, des maladresses (les affreux tics de l’ado) mais le caractère touchant et un brin iconoclaste du film l’emporte sur ses petits défauts.