Carrie, la Vengeance

Carrie, la Vengeance

Internautes
5

Moyenne : 5 (1 vote)

Première
1.25

(1 critique)
Presse
1.761365

(23 critiques)
Votre avis

La critique de Premiere
1.25

Mathieu Carratier
1.25

On se doutait que Carrie, le classique de Brian De Palma adapté de Stephen King, n’échapperait pas à l’épidémie de remakes hollywoodiens. Avec la réalisatrice de Boys Don’t Cry aux commandes et le binôme Chloë Moretz-Julianne Moore dans les rôles principaux, on était pourtant prêts à accorder le bénéfice du doute à cette relecture aussi nécessaire qu’un seau de sang de cochon sur la tête. Solidement interprété mais dénué de toute ambition cinématographique, le résultat nous fait regretter notre optimisme.

Les autres avis de la presse (23)
1.761365

Ecran Large
(Laurent Pécha)
2.5

Un quasi copier coller sans saveur. C’est techniquement propre, plutôt pas trop mal interprété mais l’intérêt de l’ensemble laisse totalement dubitatif pour quiconque a lu le roman de King ou/et vu le film de De Palma.

Excessif / TF1 News
(Romain Le Vern)
1.25

Cette reconversion malhabile témoigne de l'état accablant du cinéma indépendant et de ses parangons dans les années 90 : comment des réalisateurs aux tempéraments forts comme Hal Hartley ou Todd Solondz peuvent s'en sortir dans une industrie cinématographique en crise ? Espérons au moins que ce "Carrie" a été rémunérateur pour Pierce et que cette "expérience" lui permettra de se lancer dans un film qui lui ressemble.

Public
(Florence Roman)
2.5

Trente-sept ans après le film de Brian De Palma, l’adolescente créée par Stephen King revient se venger dans un bain de sang jubilatoire !

Le JDD
(Stéphanie Belpêche)
1.25

Après Brian De Palma, au tour de Kimberly Peirce de s’emparer du roman de Stephen King pour raconter la vengeance d’une adolescente douée de télékinésie, mais aussi le passage à l’âge adulte et
la nécessité de s’affranchir de l’autorité d’une mère castratrice. Si l’histoire exerce toujours son pouvoir de fascination jusqu’au bain de sang final, on est décontenancé par le jeu outré des deux comédiennes principales.

Toutlecine.com
(Jordan Kalfon)
1.25

Ré-adapter une œuvre aussi intemporelle que le Carrie de Brian De Palma relève du défi. Pourtant, en annonçant un film plus proche du roman de Stephen King que de sa version cinématographique, la réalisatrice Kimberly Peirce a continué d'entretenir l'espoir. Le ratage en est d'autant plus douloureux qu'exaspérant.

Les Fiches du cinéma
(Michael Ghennam)
1.25

Cette morne adaptation du roman de Stephen King ne renoue jamais avec la virtuosité de la version de Brian De Palma.

Les Cahiers du cinéma
(Clémentine Gallot)
1.25

Gageons que le cauchemar de la puberté et la hantise sociale de la sexualité féminine ont sans doute convaincu la réalisatrice de se lancer dans ce remake hasardeux : pourtant, rien ne justifie l’existence de ce téléfilm scolaire et paresseux.

Filmsactu
(Morgane Cadignan)
2.5

Si l'humanisation de son personnage principal ne plaira pas à tout le monde, ce remake de Carrie reste assez pertinent pour mériter d'être vu.

StudioCiné Live
(Thomas Baurez)
0

Un remake indigent du chef d'oeuvre de De Palma. Poussif et sans âme.

20 Minutes
(Caroline Vié)
2.5

Carrie, la vengeance offre son comptant de scènes d’effets spéciaux bien ficelés ce qui n’empêche pas Kimberley Peirce (Boys Don’t Cry) de mettre l’accent sur la psychologie de l’adolescente.

A voir à lire
(Frédéric Mignard)
1.25

Une relecture contemporaine souvent fidèle, qui glorifie l’emphase émotionnelle, jusqu’à un bouquet final grotesque qui gâche tous les efforts mis en place.

Les Inrocks
(Romain Blondeau)
1.25

Une banale copie mainstream du film culte de Brian de Palma.

Le Monde
(Noémie Luciani)
1.25

Un remake parfaitement vain du premier roman de Stephen King, classique de l'épouvante adolescente.

Télérama
(Nicolas Didier)
1.25

Dans la série des remakes des grands films d'horreur, voici la version 2013 de "Carrie", ou la revanche d'une ado aux pouvoirs paranormaux (Chloë Moretz) contre les lycéen(ne)s qui la persécutent. Une copie plate et inutile, qui donne juste envie de revoir le classique de Brian De Palma.

Time Out
(Cath Clarke)
1.25

Chloe Moretz est très talentueuse mais le rôle de Carrie ne lui correspond pas.

NewYorker
(Richard Brody)
3.75

Un très bon film, une expérience intéressante pour ceux qui découvre l’histoire ainsi que pour ceux qui la redécouvre après avoir vu l’approche de Brian De Palma tiré de l’œuvre de Stephen King.

Christian Science Monitor
(Peter Rainer)
2.5

Pierce est douée mais elle n’a pas les compétences d’un Brian de Palma pour transformer certains points du film en une expérience personnelle.

Miami Herald
(René Rodriguez)
2.5

Cette nouvelle adaptation du roman de Stephen King est dangereuse et léthargique.

Film.com
(William Goss)
1.25

Ces effusions de sang sont impressionnantes mais ne mènent nul part.

Newsday
(Rafer Guzman)
1.25

Rien de nouveau à apporter, le nouveau« Carrie » ne parvient pas à reproduire l’impossible : le chef d’œuvre de Brian de Palma, un des films les plus reconnu dans le monde du film d’épouvante.

Toronto Star
(Bruce Demara)
1.25

Une imitation littéralement livide comparée à l’original.

New York Times
(Lou Lumenick)
1.25

Le résultat est fâcheusement anémique.

San Francisco Chronicle
(Mick LaSalle)
2.5

Une histoire de vengeance bien menée et largement satisfaisante.

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Box-office

Sur la période du 29/11 au 05/12 2017
En collaboration avec CBO

29%
Nombre d'entrées: 
948 846
Cumul des entrées: 
1 016 059

8%
Nombre d'entrées: 
273 598
Cumul des entrées: 
686 012

8%
Nombre d'entrées: 
250 306
Cumul des entrées: 
250 306

7%
Nombre d'entrées: 
242 746
Cumul des entrées: 
1 496 208

6%
Nombre d'entrées: 
193 463
Cumul des entrées: 
193 463

Les plus vues