Titre original Carrie
Date de sortie 4 décembre 2013
Réalisé par Kimberly Peirce
Avec Chloë Grace Moretz , Judy Greer , Portia Doubleday
Scénariste(s) Roberto Aguirre-Sacasa, Lawrence D Cohen
Distributeur Sony Pictures
Année de production 2013
Pays de production US
Genre Film d'horreur
D’après l’œuvre de Stephen King

Synopsis

Timide et surprotégée par sa mère très pieuse, Carrie est une lycéenne rejetée par ses camarades. Le soir du bal de fin d’année, elle subit une sale blague de trop. Carrie déchaîne alors de terrifiants pouvoirs surnaturels auxquels personne n’échappera…Le remake du classique de 1976, adapté du roman de  Stephen King

Toutes les séances de Carrie, la Vengeance

Photos de Carrie, la Vengeance

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
Michael Gibson
Michael Gibson
Michael Gibson
Michael Gibson
Michael Gibson
Michael Gibson
Michael Gibson
Michael Gibson
Michael Gibson
Michael Gibson
DR
DR
DR

Carrie, la Vengeance

Carrie, La vengeance

Carrie, La vengeance

Affiche Teaser

Carrie, La vengeance

Affiche Us

Carrie, La vengeance

Affiche Us

Carrie, La vengeance

Affiche Us

Carrie, La vengeance

Affiche Us

Carrie, La vengeance

Affiche Us

Carrie, La vengeance

Bannière Us

Carrie, La vengeance

Affiche Us

Carrie, La vengeance

Affiche Française

Carrie La vengeance

Carrie La vengeance

Carrie La vengeance

Carrie La vengeance

Carrie La vengeance

Carrie La vengeance

Carrie La vengeance

Carrie La vengeance

Carrie La vengeance

Carrie La vengeance

Carrie, la vengeance

Carrie, la vengeance

Affiche Us

Carrie : la vengeance

Affiche Française

Casting de Carrie, la Vengeance

Judy Greer
Miss Desjardin
Portia Doubleday
Chris Hargensen
Alex Russell
Billy Nolan

Critiques de Carrie, la Vengeance

  1. Première
    par Mathieu Carratier

    On se doutait que Carrie, le classique de Brian De Palma adapté de Stephen King, n’échapperait pas à l’épidémie de remakes hollywoodiens. Avec la réalisatrice de Boys Don’t Cry aux commandes et le binôme Chloë Moretz-Julianne Moore dans les rôles principaux, on était pourtant prêts à accorder le bénéfice du doute à cette relecture aussi nécessaire qu’un seau de sang de cochon sur la tête. Solidement interprété mais dénué de toute ambition cinématographique, le résultat nous fait regretter notre optimisme.