Titre original Cafarnaúm
Date de sortie 17 octobre 2018
Durée 123 mn
Réalisé par Nadine Labaki
Avec Zain Al Rafeea , Nadine Labaki , Yordanos Shifera
Scénariste(s) Nadine Labaki, Khaled Mouzanar, Jihad Hojeily, Michelle Kesrouani
Distributeur ACE/1986:FRANFILMDIS/GAUMONT
Année de production 2018
Pays de production LIBAN, France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Prix du jury du festival de Cannes 2018 , le film retrace l'histoire de Zaïn, un enfant de 12 ans, qui attaque ses parents en justice pour "lui avoir donné la vie".

Offres VOD

Pas d'offres actuellement.

Dernières News

Premières séances du 17 octobre 2018 : Le Jeu rafle la mise … mais de justesse

First Man loupe la première place à une douzaine d'entrées près.

Cannes 2018 : rencontre avec Nadine Labaki

Rencontre avec la réalisatrice de Capharnaüm, en compétition pour la Palme d'or à Cannes 2018.

Photos

Capharnaüm
GALERIE

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Casting

GALERIE
Les Films des Tournelles
GALERIE
Les Films des Tournelles
GALERIE
Les Films des Tournelles
GALERIE
Les Films des Tournelles
GALERIE
Les Films des Tournelles
GALERIE
Les Films des Tournelles
GALERIE
Les Films des Tournelles
GALERIE
Les Films des Tournelles
GALERIE
Les Films des Tournelles
GALERIE
Les Films des Tournelles
GALERIE
Les Films des Tournelles
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Capharnaüm, extrait

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    L’argument du film est dingo : un enfant de douze ans assigne ses parents en justice pour lui avoir donné la vie ! Et Nadine Labaki, réalisatrice de l’acclamé Caramel, de dérouler le fil d’une existence chaotique, passée dans la rue où le petit Zain tente de gagner de l’argent, aussitôt reversé à ses parents, Thénardier des temps modernes. Inspiré par la réalité, tourné caméra au poignet dans un souci d’immersion total, Capharnaüm crie à chaque plan son désir de s’inscrire dans la lignée des grands films sur l’enfance volée, du Voleur de bicyclette à Los Olvidados. La barre est un peu haute pour la réalisatrice qui n’évite pas toujours la sensiblerie et un esthétisme déplacé. On lui sait cependant gré de ne pas condamner ses personnages, victimes de leur condition et artisans de leur propre malheur.