Titre original Menashe
Date de sortie 25 octobre 2017
Réalisé par Joshua Z Weinstein
Avec Menashe Lustig , Yoel Falkowitz , Ruben Niborski
Scénariste(s) Alex Lipschultz, Musa Syeed, Joshua Z Weinstein
Distributeur Sophie Dulac Distribution
Année de production 2017
Pays de production États-Unis
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Borough Park, quartier juif ultra-orthodoxe de Brooklyn. Menashé a perdu sa femme il y a un an. Ce modeste employé d'une épicerie doit de remarier s'il veut continuer à élever son fils Ruben. Car la tradition hassidique est claire : un homme seul ne peut élever un enfant. Menashé refuse de s'unir à quelqu'un sous la contrainte et surtout veut montrer sa capacité à être père. En attendant, Ruben a été placé dans la famille du frère de son épouse défunte. Celui-ci est catégorique et ne laissera pas son beau-frère récuperer son fils. Pour Menashé, c'est un crêve-coeur. Voyant son désespoir, le grand rabbin lui accorde de passer une semaine avec Ruben...

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Comment être soi dans un environnement qui pousse à l’oubli de soi ? C’est l’enjeu de cette première fiction de Joshua Z Weinstein, issu du documentaire. La formation du réalisateur l’a poussé à prendre un non-acteur qui joue son propre rôle, celui d’un épicier veuf vivant à Borough Park, quartier juif ultra-orthodoxe de Brooklyn. Selon les règles de cette communauté, Menashé ne peut avoir la garde de son fils (confié à son oncle et à sa tante) tant qu’il n’a pas repris femme. Il s’y refuse et tente de convaincre les autorités religieuses compétentes de sa capacité à concilier travail, religion et éducation. “Le Talmud dit que l’homme a besoin de trois choses pour s’épanouir : une belle femme, une belle maison, de la belle vaisselle”. Cette phrase prononcée par son rabbin devant Menashé, dépourvu de tout, indique le ton de Brooklyn Yiddish, entre austérité et ironie. La tendresse n’est pas exclue comme en témoigne l’amour inconditionnel que porte Menashé à son fils et qui fournit les scènes les plus touchantes du film.