Date de sortie 19 juillet 2017
Réalisé par Laura Schroeder
Avec Lolita Chammah , Thémis Pauwels , Isabelle Huppert
Scénariste(s) Laura Schroeder, Marie Nimier
Distributeur Alfama Films
Année de production 2017
Pays de production Luxembourg
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Pas assez mûre pour s'occuper de son bébé, Catherine avait confié celui-ci à sa mère Elisabeth. Dix ans plus tard, la jeune femme désormais trentenaire veut assumer ses responsabiltés et jouer son rôle de mère. Mais sa fille prénommée Alba se méfie et se montre très froide. Elisabeth, si elle n'est pas très enthousiaste face au retour de sa fille, accepte que Catherine passe quelques heures avec elle. Face à l'hostilité de sa mère et désirant nouer de véritables liens avec son enfant, Catherine décide d'enlever Alba et trouve refuge au chalet familial au bord du lac de la Haute-Sûre...

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Une femme épie une fillette. On comprend qu’Alba a été confiée à sa grand-mère par cette jeune femme au passé douloureux. La tentative de retrouvailles sera-t-elle avortée ? C’est la question posée par ce film sensible qui évoque une rédemption possible mais rendue délicate par l’instabilité chronique de Catherine, trentenaire d’une maladresse aussi énervante que touchante. “Je ne m’en fais pas pour elle, je m’en fais pour moi”, dit Catherine à une inconnue qui s’étonne de la relation conflictuelle qu’elle entretient avec sa fille. Lolita Chammah, toute en brutalité rentrée, incarne superbement cette mère en reconquête qui se heurte à l’inflexibilité d’Isabelle Huppert, la grand-mère protectrice –et vraie mère dans la vie de Chammah.

  2. Première
    par Christophe Narbonne

    Une femme épie une fillette. On comprend qu’Alba a été confiée à sa grand-mère par cette jeune femme au passé douloureux. La tentative de retrouvailles sera-t-elle avortée ? C’est la question posée par ce film sensible qui évoque une rédemption possible mais rendue délicate par l’instabilité chronique de Catherine, trentenaire d’une maladresse aussi énervante que touchante. “Je ne m’en fais pas pour elle, je m’en fais pour moi”, dit Catherine à une inconnue qui s’étonne de la relation conflictuelle qu’elle entretient avec sa fille. Lolita Chammah, toute en brutalité rentrée, incarne superbement cette mère en reconquête qui se heurte à l’inflexibilité d’Isabelle Huppert, la grand-mère protectrice –et vraie mère dans la vie de Chammah.