Titre original Barbecue
Date de sortie 30 avril 2014
Réalisé par Eric Lavaine
Avec Lambert Wilson , Franck Dubosc , Florence Foresti
Scénariste(s) Eric Lavaine, Héctor Cabello Reyes
Distributeur StudioCanal
Année de production 2014
Pays de production FR
Genre Comédie

Synopsis

Pour ses 50 ans, Antoine a reçu un cadeau original : un infarctus. À partir de maintenant, il va devoir « faire attention ». Or, Antoine a passé sa vie entière à faire attention : attention à sa santé, à ce qu’il mangeait, attention à sa famille, à accepter les travers de ses amis, et à avaler de trop nombreuses couleuvres... Désormais, il va adopter un nouveau régime. Mais en voulant changer sa vie, on change forcément celle des autres.

Dernières News

Audiences TV : Retour gagnant pour Alice Nevers

Le feuilleton de TF1 revient avec un score fort de près de six millions de téléspectateurs.

Audiences TV : 6,2 millions de personnes au Barbecue de TF1

La comédie d'Eric Lavaine fait mieux que Jason Bourne : l'héritage, diffusé sur France 2.

Photos

Barbecue

Critiques

  1. Première
    par Isabelle Danel

    La remise en question à un tournant de la vie est l’un des basiques de la comédie. Barbecue choisissant l’infarctus comme détonateur, on regrette que le scénario fasse l’effet d’un pétard mouillé. L’humour est censé tenir dans les défauts et travers de tout ce petit monde qui se côtoie depuis la rencontre sur les bancs de Sup de Co. Il y a donc les éternels divorcés en bisbille, le copain à la conversation soporifique, l’épouse nunuche, le spécialiste des mauvais plans qui est en train de perdre jusqu’à son dernier sou, le célibataire gentil mais ballot... En invitant des acteurs aussi disparates que Lambert Wilson, Guillaume de Tonquédec, Franck Dubosc ou Florence Foresti, le réalisateur courait le risque d’une mayonnaise difficile à faire prendre. Chacun semblant jouer dans son coin et pour lui seul, le rire se propage peu. Et surtout, on ne comprend que rarement comment et pourquoi ces gens-là ont pu être amis pendant trente ans. Et le rester.