Amour et Turbulences

Amour et Turbulences

Internautes
3.5

Moyenne : 3.5 (2 votes)

Première
2.5

(1 critique)
Presse
2.5

(18 critiques)
Votre avis
Première
2.5

Pariscope
5

Télérama
1.25

Le JDD
2.5

Le Monde
2.5

Le Figaro
2.5

A nous Paris
2.5

StudioCiné Live
2.5

Les Inrocks
2.5

A voir à lire
1.25

Version Femina
1.25

Public
5

Ecran Large
3.75

Voici
2.5

Ouest France
1.25

Le Canard Enchainé
2.5

Gala
1.25

Les Fiches du cinéma
2.5

Toutlecine.com
2.5

La critique de Premiere
2.5

Bernard Achour
2.5

Il faut un moment avant d’oublier que le scénario rame un peu afin d’imposer son dispositif fondé sur des va-et-vient chronologiques et une certaine indulgence pour rire à cette comédie dont l’impact humoristique est amorti par la volonté d’être prioritairement romantique. Mais une fois la mécanique enclenchée, il se passe vraiment quelque chose. Contrairement à l’écrasante majorité de ses confrères réalisateurs pour qui le genre est synonyme de service visuel minimum, Alexandre Castagnetti fait d’abord preuve (un peu comme James Huth) d’un désir d’images et de spectacle souvent payant, notamment lors des séquences de transition, truffées d'élégantes trouvailles. Ensuite, fait aussi inattendu, c’est lorsqu’il s’aventure sur le terrain de la sensibilité que le film marque ses meilleurs points. Grâce soit rendue à Nicolas Bedos, qui tombe enfin le masque pour révéler des failles, des contradictions et des élans aussi touchants que prometteurs

Les autres avis de la presse (18)
2.5

A voir à lire
(Virgile Dumez)
1.25

Malgré quelques bonnes répliques et de bons acteurs, cette comédie romantique téléphonée manque de piquant pour prendre son envol. On reste dans la salle d’embarquement.

Ecran Large
(Laurent Pécha)
3.75

La meilleure comédie romantique française (moderne) ? Peut être que oui grâce aux talents des comédiens et à une épatante mise en scène constamment inventive.

StudioCiné Live
(Véronique Trouillet)
2.5

Le film ne décolle pas du catalogue de personnages et de situations typiques de la comédie romantique, avec rebondissements scénaristiques faciles et dialogues travaillés jusqu'à l'usure. L'humour l'emporte néanmoins sur la vanne vacharde, et le romantisme sur le cynisme et ça, ça fait du bien.

Toutlecine.com
(Anne-Laure Thirion)
2.5

Amour et turbulences est donc une comédie aérienne distrayante pour laquelle il vaut le coup d'embarquer pour un voyage de 1h38.

Les Fiches du cinéma
(La redaction de Les Fiches du Cinema)
2.5

Alors qu'elle s'apprête à se marier, Julie se retrouve coincée dans un vol long-courrier à côté d'Antoine, ex-compagnon séducteur incorrigible qui va tout faire pour la reconquérir. Une comédie romantique classique, servie par le jeu d'un Nicolas Bedos attachant.

Le JDD
(Jean-Pierre Lacomme)
2.5

Une jolie idée pour une comédie qui met un peu de temps à décoller et qui repose surtout sur le charme convaincant des deux protagonistes.

A nous Paris
(Fabien Menguy)
2.5

Une comédie romantique à 10 000 pieds donc, bien servie en situations cocasses, à prendre en vol si on n’est pas allergique à Nicolas Bedos et à son costard de dragueur taillé sur mesure.

Les Inrocks
(J.B. Morain)
2.5

Comédie du remariage ternie par les blagues de Nicolas Bedos.

Ouest France
(La rédaction de Ouest France)
1.25

Une énième comédie romantique, signée Alexandre Castagnetti. En vain, la mise en scène cherche un peu de rythme dans les flashbacks, mais les interprètes essaient de mettre du cœur et de l’entrain pour faire passer un plan de vol convenu.

Pariscope
(Arno Gaillard)
5

Ces « Amour & turbulences » sont un véritable régal d’humour et de rebondissements, et n’ont rien à envier aux comédies romantiques transatlantiques.

Version Femina
(Anne Michelet)
1.25

La bonne idée : jouer sur la personnalité de l'arrogant et charmeur Nicolas Bedos (une composition ?). Il est l'indiscutable révélation de cette comédie romantique aux ressorts pourtant grippés. (...) Si les dialogues et certaines situations font mouche, hélas, la mise en scène est insuffisante.

Public
(La rédaction de Public)
5

Alexandre Castagnetti passe la comédie française au Kärcher ! Avec un ton moderne et mordant, cash et décomplexé, il renouvelle enfin le genre.

Le Figaro
(Jean-Luc Wachthausen)
2.5

Ludivine Sagnier et Nicolas Bedos réunis dans une comédie piquante d'Alexandre Castagnetti..

Le Monde
(Jean-François Rauger)
2.5

Après "Les Amants passagers", une nouvelle comédie aérienne, purement sentimentale celle-là. Antoine (Nicolas Bedos) et Julie (Ludivine Sagnier) parviendront-ils à se réconcilier entre Paris et New York ? Le suspense est mince mais le voyage plaisant.

Le Canard Enchainé
(La rédaction du canard enchaîné)
2.5

Entre blagues lourdes et baise triste, l'émotion reste clouée au sol.

Télérama
(Nicolas Didier)
1.25

ls se sont aimés autrefois, s'aimeront-ils à nouveau ? Deux ex jouent à chien et chat, le temps d'un vol Paris-New York ponctué de flash-back. Malgré quelques jolies idées de mise en scène, cette comédie romantique peine à trouver son rythme.

Voici
(Ariane Valadié)
2.5

Une romcom pleine de bonnes intentions mais tout de même prévisible.

Gala
(Carlos Gomez)
1.25

Le problème est que tout est tellement surécrit et dépourvu de spontanéité qu'on s'agace le plus souvent, en dépit de quelques moments plaisants.

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Box-office

Sur la période du 13/09 au 19/09 2017
En collaboration avec CBO

12%
Nombre d'entrées: 
271 607
Cumul des entrées: 
271 607

12%
Nombre d'entrées: 
251 165
Cumul des entrées: 
1 184 885

9%
Nombre d'entrées: 
190 141
Cumul des entrées: 
190 141

8%
Nombre d'entrées: 
167 832
Cumul des entrées: 
417 481

5%
Nombre d'entrées: 
104 837
Cumul des entrées: 
104 837

Les plus vues