Titre original 3 Days to Kill
Date de sortie 19 mars 2014
Réalisé par McG
Avec Kevin Costner , Amber Heard , Hailee Steinfeld
Scénariste(s) Luc Besson, Adi Hasak
Distributeur EuropaCorp
Année de production 2014
Pays de production US
Producteurs Luc Besson
Genre Action

Synopsis

Ethan Renner est un redoutable agent secret résolu à renoncer à sa vie trépidante pour se rapprocher enfin de sa femme et sa fille, qu’il a longtemps tenues à distance pour les protéger. Lorsqu’on lui impose une ultime mission, il doit mener de front les deux combats les plus difficiles de sa carrière : traquer un dangereux terroriste et s’occuper de sa fille adolescente pour la première fois depuisdix ans.

Offres VOD

Imineo SD Imineo 4.99 € Louer
Videofutur SD Videofutur 4.99 € Louer 7.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 2.99 € Louer 13.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer

Photos

DR
DR
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres
Europacorp/ Julian Torres

3 Days to Kill

3 Days to Kill

3 Days to Kill

3 Days to Kill

3 Days to Kill

3 Days to Kill

3 Days to Kill

Affiche Us

3 Days to kill

3 Days to Kill

Affiche Française

3 Days to kill

3 Days to kill

3 Days to kill

3 Days to kill

3 Days to kill

3 Days to kill

3 Days to kill

3 Days to kill

Critiques

  1. Première
    par Renan Cros

    Kevin Costner a-t-il vraiment mérité ça ? Si le plus célèbre des bodyguards ne se distingue plus que par des seconds rôles marquants (dans The Company Men et Man of Steel, par exemple), il aurait dû s’abstenir de revenir en tête d’affiche par la porte Besson. Le distributeur-scénariste saccage le charisme de l’acteur en le transformant en un « papa-gâteau, papa-tendresse » qui gère, entre trois mandales et deux courses poursuites, les caprices d’une gamine gâtée. À choisir, on aurait préféré dans le rôle un Arnold Schwarzenegger, déjà bien amoché par de nombreux nanars. Là, entre un scénario aberrant et les envolées publicitaires de McG (à grands coups de tour Eiffel qui brille tous les trois plans), on se demande surtout s’il vaut mieux en rire ou en pleurer.