Titre original 13 Hours : The Secret Soldiers of Benghazi
Date de sortie 30 mars 2016
Réalisé par Michael Bay
Avec David DENMAN , John Krasinski , James Badge Dale
Scénariste(s) Chuck Hogan
Distributeur Paramount
Année de production 2015
Pays de production États-Unis
Genre Film d'action
D’après l’œuvre de Mitchell Zuckoff
Couleur Couleur

Synopsis

Benghazi (Libye), 11 septembre 2012 Confrontés au pire, six hommes ont eu le courage de tenter l’impossible.

Adaptation du livre Thirteen Hours: A Firsthand Account of What Really Happened in Benghazi de Mitchell Zuckoff

Dernières News

Découvrez qui sera le nouveau Jack Ryan pour la série de Michael Bay

Un acteur de The Office va succéder à Chris Pine.

Box-office US : Mise à l'épreuve 2 et The Revenant ont battu Star Wars

La Force est puissante avec Kevin Hart et Ice Cube.

Critiques

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    L’une des fausses pistes de la filmographie de Michael Bay serait de donner à croire que, depuis 2005, le réalisateur alterne des films plus indépendants – lisez: plus personnels, moins mainstream, plus intellectuels et fatalement plus réussis – avec un Transformers. Dans la première catégorie se rangeraient The Island, No Pain No Gain et, donc, 13 Hours. Le seul véritable point commun entre ces trois "récréations" de Bay sont leur résultat très bof, voire nul, au box office. En vérité ils s’inscrivent parfaitement dans l’œuvre du cinéaste. Le film 13 Hours ne manque pas d’aligner les petites trouvailles qui font true story (John Krasinski perdant sa lentille de contact) et les scènes de carnage orgiaque qui font notre bonheur, comme cette grandiose séquence finale: dans la nuit libyenne éclairée par les bombes, de grands guerriers barbus tirent sur des fantômes qui rôdent dans un abattoir. C’est véritablement beau. Mais en cochant toutes les cases du film de guerre US de l’après 11-Septembre, en se rêvant comme la fusion entre La Chute du Faucon noir et Du Sang et des larmes – une poignée d’hommes qui résistent à la horde, l’opposition entre refus et acceptation de l’engagement – le film finit par être un actioner classique. Reprocher à Michael Bay d’être trop classique, on ne le lui avait jamais fait.