DR

Diffusé dimanche dans Zone interdite sur M6, le reportage Clandestins : ils traversent l’enfer pour venir vivre en France fait polémique. Les trois migrants présentés dans le reportage accusent les journalistes d’avoir orienté les faits.

Le reportage Clandestins : ils traversent l’enfer pour venir vivre en France suscite la polémique. Ce reportage suit le périple de Joseph, Emilie et Elie, trois migrants camerounais déterminés à rejoindre la France. Les trois "héros" de ce reportage accusent les journalistes de Tony Comiti Productions d’avoir influencé leur histoire.Dans un entretien accordé au Nouvel Obs, Elie racontait récemment : "Alors que nous étions en Libye, des journalistes nous ont incités à nous rendre clandestinement en France en nous promettant monts et merveilles : hébergement, régularisation, une formation pour Joseph, l’entrée dans la Légion pour Emile et moi. Ils nous ont dit que tout le monde parlerait de notre histoire. Ils ont même pris en charge une partie du voyage. A notre arrivée à Paris, mi-juillet, ils nous ont abandonnés."Elie, Joseph et Emile ont d’ailleurs décidé de porter plainte contre X pour "aide (…) à l’entrée et au séjour irrégulier, soumission à des conditions de travail et d’hébergement contraires à la dignité humaine, risques causés à autrui, omission de porter secours."Du côté de la production, on dément. Toujours dans Le Nouvel Obs, Tony Comiti parle de "chantage au droit à l’image", assurant qu’ "ils étaient candidats au départ et [qu’ils n’ont] rien payé, rien promis !" Dans Télérama ce mercredi, Tony Comiti confirme en revanche que ses journalistes ont payé les billets de train des clandestins afin de rejoindre Paris depuis l’Italie. "Mais en Italie, on n’allait pas les laisser crever" a insisté le producteur.Le reportage sera diffusé ce dimanche dès 20h50 dans Zone interdite sur M6.