Stéphanie Banister candidate d'extrême-droite aux législatives en Australie, est devenue la risée du pays après une interview à la chaîne 7news. Elle y parle de l'islam comme d'un pays et multiplie les gaffes sur la religion.

Cette candidate, du parti ultra-nationaliste "One Nation", aux législatives australiennes n'a pas manqué de se faire remarquer et n'a sans doute pas fini de faire parler d'elle. Lors d'une interview pour la télévision australienne, la jeune femme de 27 ans cumule les bourdes."Je ne m’oppose pas à l’islam en tant que pays, mais leurs lois ne sont pas les bienvenues en Australie" déclare la candidate sans s'apercevoir un seul instant du ridicule de sa déclaration. Tant et si bien qu'elle ne s'arrête pas là et continue en expliquant "seuls 2% des Australiens suivent les préceptes du haram". Un savoureux mélange entre halal et Coran... Puis Stéphanie Banister compare l'islam aux juifs, qui "eux , ne suivent pas les préceptes du haram, mais Jesus Christ".La jeune candidate est ainsi devenue la source des moqueries en Australie et ailleurs. Les utilisateurs du réseau Twitter ont d'ailleurs vite fait le rapprochement avec Sarah Palin, candidate républicaine à la vice-présidence aux États-Unis qui avait déclaré voir la Russie depuis sa fenêtre en... Alaska. Ces mêmes twittos qui hésitent encore entre rire et tristesse des propos.D'autant que Stéphanie Banister n'en est pas à son premier coup d'essai. Dans le passé, une de ses actions politiques visait à bannir la nourriture halal des supermarchés, en distribuant des autocollants qui disaient "la nourriture halal provoque le terrorisme".