DR

Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur s’est distingué aujourd’hui à l’Assemblée Nationale par son intervention au micro lors de laquelle il s’est légèrement emmêlé les pinceaux parlant de "gode électoral" au lieu de "code électoral"

Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur s’est distingué aujourd’hui à l’Assemblée Nationale par son intervention au micro lors de laquelle il s’est légèrement emmêlé les pinceaux parlant de "gode électoral" au lieu de "code électoral". Après Rachida Dati et ses deux lapsus successifs : "la fellation quasi nulle" et le "gode électoral" , et François Fillon évoquant "le gaz de shit" à l’Assemblée Nationale, c’est au tour d’un nouvel homme politique de se distinguer grâce à un petit lapsus.Tout comme Rachida Dati, notre héros du jour a lui aussi vu sa langue fourchée en prononçant le mot code qui s’est malencontreusement transformé en "gode". Félicitations donc à Claude Guéant, l’actuel ministre de l’Intérieur français, qui devient aujourd’hui la nouvelle coqueluche du web grâce à cette intervention en pleine séance plénière.Voulant marquer l’assemblée en attaquant le parti socialiste sur l’organisation des primaires qui se déroulent à la fin du mois de juin, Claude Guéant rentrera finalement dans les annales grâce à ce petit mot lâché par inadvertance et son magnifique "gode électoral".A croire que le code électoral porte malheur. Mais comme le veut le diction, jamais deux sans trois. Alors après Racida Dati et Claude Guéant qui se fera pièger par le "gode électoral" ?Affaire à suivre.