C’est une belle leçon de buzz sur fond de polémique qu’offre aujourd’hui Carton rouge à l’homophobie, une initiative visant à lutter contre l’homophobie dans le milieu du football. L’objet du scandale : le dernier clip promotionnel de l’association, diffusé sur LCI dans LCI est à vous. Celui-ci met en scène des professionnels du football, comme Ludovic Giuly ou Frédéric Thiriez, qui clament leur refus des insultes homophobes dans les stades. La surprise vient en fin de spot avec l’intervention de Louis Nicollin, président sulfureux du club de football de Montpellier, qui déclare : « l’homophobie, c’est réservé aux petites tarlouzes ».

C’est une belle leçon de buzz sur fond de polémique qu’offre aujourd’hui Carton rouge à l’homophobie, une initiative visant à lutter contre l’homophobie dans le milieu du football. L’objet du scandale : le dernier clip promotionnel de l’association, diffusé sur LCI dans LCI est à vous. Celui-ci met en scène des professionnels du football, comme Ludovic Giuly ou Frédéric Thiriez, qui clament leur refus des insultes homophobes dans les stades. La surprise vient en fin de spot avec l’intervention de Louis Nicollin, président sulfureux du club de football de Montpellier, qui déclare : "l’homophobie, c’est réservé aux petites tarlouzes". Une chute qui en fera peut-être sourire certains, mais qui interpelle. Car Louis Nicollin est surtout connu pour ses sorties pas toujours "gay friendly". En octobre 2009, il était justement sanctionné par le Conseil national de l’éthique pour avoir qualifié le joueur auxerrois Benoît Pedretti de "petite tarlouze".  Avec cette pointe d’"humour", le spot va faire parler de lui. Reste à savoir si cela sert réellement la cause de la lutte contre l’homophobie.