DR

L'AFP annonce que les journalistes auteurs du reportage bidonné sur TF1 ont été mis à pied.

L'AFP annonce que les journalistes auteurs du reportage bidonné sur TF1 ont été mis à pied.Jeudi dernier, TF1 diffusait dans son journal de 13h un reportage sur le contrat de responsabilité parentale (CRP) dans lequel témoignait un agent du conseil général des Alpes-Maritimes sans enfant qui se faisait passer pour une mère de famille.Si Jean-Pierre Pernaut a bien présenté ses excuses hier dans son édition de 13h, l'affaire ne s'arrête pas là car l'AFP rapporte aujourd'hui que les deux journalistes en charge du reportage ont été mis à pied."Ils étaient en récupération jusqu'à présent. Je les ai reçus ce matin (mardi, ndlr) et je leur ai formellement signifié leur mise à pied à titre conservatoire" a indiqué Frédéric Touraille, directeur général de Nice Matin et gérant de NMTV. En effet, le reportage diffusé sur TF1 avait été sous-traité à NMTV, filiale de Nice Matin, en vertu des accords entre TF1 et l'agence de presse locale. "Je les reverrai mercredi de la semaine prochaine pour avoir une explication sur leur comportement et qu'ils me donnent les raisons et me précisent les circonstances de ce qui s'est passé" a ajouté Frédéric Touraille à l'AFP avant de conclure en expliquant que l'affaire ne concernait "que NMTV et non la rédaction de Nice Matin dont l'intégrité n'est pas à remettre en cause".Le problème n'est pas tant que l'agent du conseil général ait menti en affirmant être mère de famille, mais le fait que cet agent soit en fait l'attachée de presse du président du conseil général des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, membre de la majorité présidentielle, majorité à l'origine de ce contrat de responsabilité parentale.Si la jeune femme a l'origine du scandale a démissionné, TF1 avait demandé par l'intermédiaire de Jean-Pierre Pernaut, la tête des journalistes responsables du couac à NMTV "afin de retrouver la confiance dans ce partenariat qui existe depuis 20 ans".