DR

Les acteurs de Nos pires voisins 2 et l'animateur ont amené la comédie musicale dans la rue pour le bonheur des passants... et l'incompréhension des automobilistes.

En allant s'amuser aux côtés de Zac Efron et Chloe Moretz dans la suite de Nos pires voisins, Seth Rogen et Rose Byrne ont montré que la peur des situations embarrassantes ne les intimidait pas le moins du monde. Néanmoins, ils n'étaient sans doute pas totalement préparés à la dernière idée en date de l'animateur James Corden.

Le présentateur du Late Late Show a en effet proposé aux deux acteurs de participer à sa propre version de la comédie musicale adaptée du Roi Lion, hit de Broadway lui-même adapté du classique Disney. Sauf que le britannique y ajoute une petite spécificité à cette production totalement fauchée. Elle devra être jouée dans la rue, et pas n'importe où dans la rue : sur un passage piéton en particulier. Une perspective qui, si elle ravit l'actrice, laisse son partenaire, moins rompu à l'exercice de la comédie musicale, un peu sur le carreau. Il n'en demeure pas moins qu'avec une bonne dose d'idée et pas mal d'inconscience, le spectacle prend peu à peu forme, non sans quelques petites rivalités en coulisses (on peut voir Corden snober Seth Rogen et le reléguer au rôle d'un palmier ou d'une pierre).

Mais c'est surtout la représentation en elle-même qui vaut le détour. On peut y voir toute la troupe s'amuser à reprendre les plus grands classiques du Roi Lion au beau milieu de la route, quitte à bloquer l'une des avenues de Los Angeles dans leur délire, sous les yeux ébahis des automobilistes de passage qui se demandent bien où ils ont pu atterrir. Seul petit problème : toute la bande doit déguerpir en quatrième vitesse dès que le feu passe au vert, bien évidemment. Le résultat est totalement ubuesque, et surtout joyeusement bordélique.

Seth Rogen et Jimmy Fallon font un stand-up avec des blagues d'enfants

On espère désormais que Nos pires voisins 2 le sera tout autant. Le film sortira en salles le 6 juillet prochain. Bande-annonce :