DR

Ce soir, c'est en Thaïlande que les 5 candidats encore dans la course de Masterchef ont dû faire leurs preuves. Une soirée "pimentée" pour les cuisiniers, et difficile pour Christophe qui n'a pas convaincu ce soir, sous le coup de la fatigue.

"Sombady spique inglich pliiise ?"Après la Guadeloupe, c'est en Thaïlande que les candidats ont exprimé leur savoir-faire culinaire. Pendant cette soirée exceptionnelle, les 5 cuisiniers encore en lice se qualifient pour les quarts de finale au fur et à mesure du jeu. Mais si l'enjeu est de taille, l'improvisation aussi. Bien loin des blanquettes de veau ou des Opéras, les candidats doivent tout d'abord faire de la "cuisine de rue", comme en Thaïlande, et surtout, faire leurs courses, perdus dans un marché local où l'anglais est... approximatif. Des deux côtés ! Une aventure qui a un petit goût de Pékin express.Alerte transpiration !Quand on voit dans quelles conditions sont préparés certains plats, parfois, on est content de ne pas avoir à les déguster. Si les services d'hygiène passaient dans le coin, on se demande ce qu'ils en penseraient. Cheveux, transpiration (qui dégouline dans les casseroles...), chaleurs, cuisine dans les rues... Ce n'est pas très ragoûtant !Marie-Hélène, chirurgien pour crevettesPour la seconde épreuve de la soirée, les candidats doivent reproduire un plat traditionnel Thaïlandais, le pad thaï. Sur les conseils d'une des plus grandes Chefs du pays, ils doivent découvrir, goûter et refaire le plat à base d'aliments qu'ils connaissent peu ou pas. L'occasion pour Marie-Hélène de découper chirurgicalement des crevettes et de diagnostiquer la cause de leur mort. Ou pas. "Je ne sais pas ce qu'elles mangent les crevettes Thaï, mais elles ont des occlusions intestinales !" explique la jeune femme en incisant leur "ventre". Un humour qui coupe l’appétit !Christophe au bout du rouleauFatigué, stressé, les mains tremblantes, Christophe n'en peut plus et est au bord du malaise. L'air du pays ne lui fait pas vraiment du bien, si bien qu'il ne parvient même à terminer son pad thaï. A ce niveau de la compétition, ne pas finir son dressage est impardonnable. Mais les jurés sont cléments sur ce point, "il a vraiment tout donné" diront-ils alors que Christophe n'a même pas pu présenter son plat en personne.Masterchef prend de la hauteurC'est sur la plus haute tour de Bangkok, avec une vue imprenable sur la ville, que les trois derniers candidats doivent "s'amuser" avec la cuisine Thaï. Pour les aider, nul autre que le Chef très connu et reconnu dans ce domaine, David Thompson. Et ils vont avoir besoin des précieux conseils du Chef pour cuisiner des blattes (qui ont le goût d'un fruit selon Séverine), doser les piments et nettoyer les têtes de poissons. Si encore une fois, les ingrédients ne donnent pas très envie à nos palais Français, les candidats son complètement "in love" du Chef. Enfin, sauf Séverine qui ne comprend pas un mot d'anglais !Piment mon beau pimentPendant toutes les épreuves, la vraie difficulté pour les apprentis cuisiniers est le piment. Un ingrédient de base en Thaïlande, voire une raison de vivre. Mais les papilles des candidats ne sont pas vraiment habituées à ça. Même les jurés ont un peu de mal à goûter les plats au début de l'émission, alors que les locaux les trouvent trop fades. Au bout de trois jours, l'utilisation du piment n'a plus aucun secret pour eux, d'autant que tous les sens ont été mis à rude épreuve avec le piment. La bouche, le nez, les doigts et même les joues ! Séverine, après avoir coupé plusieurs sortes de piments, a le malheur de se frotter les joues juste avant de se laver les mains. Trop tard. Le mal est fait, et la vendeuse d'épices a "les joues en feu".Christophe quitte l'aventureFrédéric a été le premier à se qualifier ce soir avec le plus beau des compliments de la part d'étudiants Thaïlandais : "ça pourrait être un thaïlandais qui a fait ça". Marie-Hélène qui avait vu la première épreuve lui échapper de justesse a été la deuxième, avant que Marc ne la rejoigne lors de la troisième épreuve. Une fois rentrés à Paris, ce sont donc Séverine et Christophe qui se sont affrontés pour la dernière place. Après avoir dû revisiter une quiche Lorraine, version Thaï, Christophe est éliminé. Il faut dire que, toute la soirée a été très difficile pour le candidat. En ne voulant pas prendre trop de risques, il n'a jamais convaincu les jurés et les invités. Du coup il est arrivé bon dernier à chaque épreuve. Mais il part tout de même avec une certitude, la cuisine deviendra son métier.S.E