Eliminés aux portes de la demi finale, les gagnants de l'an dernier, Jean-Pierre et François, reviennent sur leur aventure. Plus calmes et détendus, ils ont davantage apprécié cette course. Déçus de n'avoir pas été plus présents à l'écran, ils gardent de ce voyage un merveilleux souvenir.

Jean-Pierre et François, les amis du sud ouest, ont été éliminés de Pekin Express le passager mystère aux porte de la demi finale. Grands gagnants de la précédente édition, ils ont vécu cette nouvelle aventure de manière totalement différente. Ce sont Jean-Pierre bavard et un François occupé et discret qui nous en disent plus sur leur parcours au sein du jeu.Pas trop déçus d'avoir été éliminé en quart de finale ? Jean-Pierre : Oui un peu déçu parce qu'on n'est pas sur le podium final. Mais honnêtement je n'étais pas mécontent de rentrer. J'ai été un peu déçu par les Australiens. Je n'ai qu'un regret c'est de n'avoir pas vu Sidney car c'était un rêve. Mais on s'est bien bagarré avec l'ami Plaza.François : Un pu déçu mais c'est la vie c'est comme ça. On ne peut pas gagner à tous les coups. Il y a eu un choix stratégique fait pas Ludo et Sam et ça a payé.On vous a vu très émus ? Jean-Pierre : Oui mais moi j'avais compris avant l'annonce que nous c'était notre tour. Je suis assez observateur et certains signes ne trompaient pas. François a été assez ému car il a un côté compétiteur malgré tout. Mais moi je m'étais préparé dès l'après midi à partir. Vers 15h, on m'avait dit que plus aucune voiture ne passait. Donc après 15 heures je voyais nos espoirs s'envoler et j'ai continué pour continuer mais je savais que c'était cuit. Le seul espoir était que François remporte le jeu...François : Je pensais aller beaucoup plus loin. On a perdu c'est tout...A votre avis, c'est la décision de Ludovic et Samuel qui vous a coûté la victoire ?Jean-Pierre : Oui car c'est François qui est très fort sur le stop. Il maîtrise beaucoup mieux l'anglais que moi et a un vrai bagou. Moi c'est sur les jeux que j'excelle car l'adresse et la concentration c'est mon truc. Quand les Belges ont annoncé leur choix, on savait que ça allait être plus difficile. De plus, on nous a vendu Stéphane Plaza comme un boulet alors qu'il se débrouille très bien.François : Ils savaient clairement que Jean-Pierre était plus faible au stop. C'est sûr que cela nous a désavantagés. Mais ça va on a digéré depuis.La décision de repartir pour un second Pekin Express a-t-elle été facile à prendre ? Jean-Pierre : Au départ, quand on me l'a proposé en octobre, j'ai dit non. J'étais très honoré mais c'est une sacrée organisation de partir. Il faut professionnellement pouvoir se rendre disponible 1 mois et demi. Ils ont également du convaincre François qui lui a dit oui de suite. Mais j'en ai parlé à ma femme qui trouve toujours les bons mots pour me raisonner. Elle m'a dit que j'allais regretter mon choix quand je verrais à la télé les binômes partir à la découverte de pays que je ne connais pas. C'est une décision pas évidente à prendre et elle ne doit pas se prendre seul. Ma femme m'a donc encouragé à le faire et je ne regrette pas du tout.François : J'ai trouvé cela très sympa qu'on nous le propose. Il a ensuite fallu convaincre Jean-Pierre. Mais bon c'est toujours cool de repartir aux frais de la princesse. Mais on s'est moins pris la tête et moins entraînés que l'année précédente.Vous avez donné vos amulettes à Ludo et Sam...Jean-Pierre : Oui c'était un clin d'oeil à la finale de l'année dernière. On avait gagné avec 7000 euros donc on leur a donné nos amulettes comme ça s'ils gagnent, ils auront au moins le double de ce que nous avions eu l'année dernière.François : Même s'ils l'ont joué tactique on ne leur en veut pas. D'ailleurs on en veut à personne. Ce n'est qu'un jeu.Qu'est ce que cette nouvelle aventure vous a apporté ? Jean-Pierre : Ayant très peu voyagé, Pekin Express c'est avant tout pour moi la découverte de pays inconnus. Personnellement, j'ai plus donné l'an dernier. Cette année, je voulais prendre du plaisir, lié des contacts avec les gens. J'avais dit à François ok on repart mais pas dans les mêmes conditions que l'année dernière. Mais il y a beaucoup de choses qui nous sont arrivées mais qui n'ont pas été montrées. C'était carrément Bourvil et De Funès en voyage.François : Je pense que cela nous a plus rapprochés. Et j'ai aussi vu des pays que je n'aurais jamais visités sans cette émission comme la Corée du SudRegrettez-vous que M6 préfère diffuser des clashs plutôt que des tranches de vie ?Je pense que la prod a un peu scénarisé l'émission. Cette année, l'émission était centrée sur la compétition et les clashs plutôt que sur l'aventure humaine. Il y a beaucoup de choses que j'aurais aimé partager avec les gens mais la chaîne ne les a pas montrées. On était beaucoup plus calmes cette année du coup on nous a beaucoup moins vu. Mais nous on sait ce qu'on a vécu et c'est l'essentiel. François et moi étions en recul par rapport aux tensions. Mais je vous rassure, il n'y a pas soucis entre les corses et Fred et Jessica. Ils sont copains.François : Oui ça c'est quelque chose qui me peine un peu. Ce n'est qu'un jeu après tout. Mais je comprends le comportement de certains. Dans la tension du jeu, j'ai été le premier a péter un câble donc ça peut arriver à tout le monde. Dans Pekin Express on n'est pas dans la réalité, tout est exacerbé. On a donc plus tendance à s'énerver.Quel est votre meilleur souvenir ? Jean-Pierre : Il y a ce moment en Corée du sud où on a bu 17 verres de Saké. J'étais rond c'était un moment vraiment génial et intéressant. Et puis il y a eu l'aventure avec Sophie (Edelstein ndlr) dans la jungle et dans le village hippie. C''est le seul endroit ou la marijuana est légale, c'était un truc de fou, il y avait des gosses qui couraient partout. A ce moment là on s'est dit mais c'est complètement barjo. Il y a eu aussi des rencontres géniales aux Philippines quand on a appris à compter aux femmes de la tribu...François : Je préfère parler de bons moments en général plutôt que d'un en particulier. Je préfère garder le positif et oublier les mauvais moments. Sur cette édition on a été beaucoup plus proches des locaux et on était également beaucoup plus calmes.Quels sont vos projets pour la suite ? Une autre émission d'aventure peut-être ? Jean-Pierre : Moi le monde de la télé m'attire beaucoup. Mon rêve serait de mélanger une pure émission avec une émission de découverte, d'architecture et d'art de vivre. Mais la compétition ça ne m'intéresse plus. J'adorerai faire un duo avec Stéphane Plaza.François : Deux Pekin Express ça suffit. C'était très bien mais ça me suffit. Cette année je compte faire un voyage avec ma famille.Deux Pekin Express d'affilée. Vous êtes forcément reconnus dans la rue...Jean-Pierre : Oui on est reconnus dans la rue. Mais les gens nous parlent beaucoup de notre première saison. Ils nous disent qu'on a un style à part et qu'on les a beaucoup fait rire. On est également très suivis sur les réseaux sociaux. J'ai encore reçu il y a quelques jours un dessin d'une petite fille. Tout ça c'est du bonus et c'est un vrai plaisir. On se rend compte que beaucoup de personnes étaient derrière nous. On est beaucoup dans l'auto dérision et on ne se prend pas au sérieux. C'est ça qui doit plaire aux gensFrançois : Oui beaucoup de personnes viennent nous voir c'est très sympathique.Propos recueillis par Mélissa Tellaa