Éliminés lors de la dernière étape de Pékin Express le passager mystère, Gérard et Cédric partent la tête haute. Fiers de leur parcours, ils se sont amusés et ont rencontré plein de personnes intéressantes lors de cette édition. Entretien avec le père et le fils niçois, qui, même s'ils font moins bien que la dernière fois (ils ont gagné Pékin Express 3), ont vécu une aventure hors du commun.

Comment vous êtes-vous senti après cette élimination ?Gérard : J'ai été déçu la première nuit mais là ça fait trois mois donc ça va. La vie continue. On est fier de notre défaite.Cédric : Cela a été une grosse déception. On part sans être dernier. Mon père a bien relativiser cette défaite mais moi je m'en suis voulu. Je voulais continuer encore peu l'aventure.Cette étape n'a pas été de tout repos. Qu'avez-vous pensé de la stratégie de Frédéric ? Gérard : Il y a deux personnes qui m'ont impressionné lors de cette étape ce sont Cédric et Fred. Cédric a bien deviné la lecture du jeu de Fred et Fred a très bien tenté le coup. Ce qu'il a fait était très intelligent et malin.Cédric : Il a eu une stratégie beaucoup plus risquée que la nôtre. C'est un gros coup de poker qu'il a tenté. Chapeau à lui !Cécilia et Joël vous ont donné le drapeau noir. Vous ne leur en voulez pas ? Gérard : Non bien sûr que non. C'est le jeu. Les sentiments, on les met de côté pendant la compétition. Cécilia m'a envoyé un texto récemment elle s'en veut encore de nous avoir donné le drapeau noir. Mais nous on n'en veut à personne. Quand on réfléchit, on a mal joué, il y avait une autre stratégie a adopter mais avec le stress et tout ça, cela nous a échappé.Cédric : Non on ne peut pas leur en vouloir. J'aurais fait pareil. On est amis mais on reste concurrents. On aurait pu s'en sortir avec une autre stratégie mais on a mal joué.Vous leur avez quand même donné un cadeau empoisonné. Mac Lesggy a l'air un peu moins doué que Faustine Bollaert...Gérard : Franchement, c'était pas voulu (rires). Ce n'est pas une vengeance. On était persuadé que c'était Stéphane Plaza du coup on voulait leur faire ce cadeau. Mais ce n'était pas lui tout le monde s'est trompé.Cédric : On s'excuse sincèrement, on pensait que c'était Stéphane Plaza. Si on avait su que c'était Mac Lesggy on leur aurait épargné ça. J'espère pour eux que ça va bien se passer mais ça à l'air mal parti quand on voit les images de la bande-annonce.Justement qu'avez-vous pensé des passagers mystères ? Gérard : Les passagers mystères sont à fond ! De Grégory à Faustine, ils ont tout donné, ils se sont dépassés pour nous emmener le plus loin possible. Sandrine Corman nous a époustouflés ! Tout ça jusqu'à l'arrivée de Mac Lessgy qui a été LE boulet !Cédric : Jusqu'à Faustine, ils ont tous été super. Faustine a été très bien, speed et compétitrice. Ils n'étaient pas là pour faire leur promo ou faire le show comme on le redoutait au début. Ils ont tous pris leur mission à coeur.Pourquoi avoir eu envie de refaire Pekin Express ? Gérard : Faire Pekin Express ça ne se refuse pas. On avait gagné la saison 3 et on avait de très bons souvenirs de notre participation. Mais sur cette édition on souhaitait faire autre chose, une course différente de la première. On y est allé surtout pour s'éclater avec les gens, les locaux, ce qui nous avait manqué lors de notre première expérience.Cédric : On voulait retourner aux fondamentaux de Pekin Express, passer du temps avec les locaux, échanger, partager... On s'est bien éclaté sur cette saison, on ne s'est pas engueulé. On a pas gagné mais on a partagé des moments extraordinaires avec les gens, surtout aux Philippines.Gérard : Et puis on s'est trouvé très zen, on est resté serein et on est parti la tête haute. Je suis heureux de l'image qu'on a véhiculé.Quel est votre meilleur et votre pire souvenir ? Gérard : Le pire pour moi c'était la Corée du Sud. Je ne suis pas habitué à ce froid ! Et le meilleur ce sont les rencontres aux Philippines. Tous ces enfants qui jouaient dans la rue, la chaleur des gens, c'était très émouvant. On a retrouvé ce qu'on cherchait dans Pekin Express.Cédric : Le pire souvenir pour moi c'est l'élimination. En voyant l'épisode hier je m'y suis replongé et ça m'a rappelé des mauvais souvenirs. Et le meilleur c'est quand on a passé la journée sur le volcan avec la tribu. On a vécu à leur manière, sans eau ni électricité. C'était une très belle rencontre, la plus belle les deux saisons confondues.Aimeriez-vous participer à un autre jeu d'aventure type Koh-Lanta ? Gérard : Koh-Kanta non car je ne suis pas très à l'aise dans l'eau. Mais si un jour il y a un jeu avec plein de treks, alors là je fonce.Cédric : Au début, je me disais que Koh-Lanta ça devait être chiant à mourir car ils restent sur la même île. Mais avec le recul, je me dis que c'est vraiment une émission de warrior. La survie, se confronter aux autres, oui ça me plairait !Cédric et Gérard sont restés en contact avec plusieurs candidats comme Joël, Cécilia, Morta ou encore Jessica. Cédric, qui n'a donc pas eu la chance de visiter l'Australie, compte bien s'y rendre un jour mais pour y vivre 6 mois et s'imprégner de l'ambiance.Mélissa Tellaa