DR

Une affaire de paris truqués fait l’actualité sportive et judiciaire. Ce jeudi 27 septembre, elle prend un volet people et télévisuel. Dans un article publié par le journaliste de France Télévisions Patrick Montel sur son blog, on apprend qu’une « blonde au physique de mannequin », « animatrice sur une chaîne de la TNT » est en cause. Une description qui correspondrait à Jeny Priez, co-animatrice de Le Mag avec Mathieu Delormeau.

Alors que le nom de Jeny Priez commence à fuiter sur Internet, la chaîne NRJ12 qui l’emploie, contactée par nos soins, ne souhaite pas faire de commentaire. Toutefois, personne ne nie que c’est bien Jeny Priez que décrit Patrick Montel dans son article.En attendant que l'affaire évolue dans son volet judiciaire, Jeny Priez conserve donc son fauteuil de co-animatrice aux côtés de Mathieu Delormeau dans leur émission quotidienne Le Mag.Si Jeny Priez est visée, c’est qu’elle correspond aux descriptions physiques faites par Patrick Montel. Elle est également la compagne de Luka Karabatic, joueur de l’équipe de Montpellier.L’affaire débute le 12 mai dernier, quand de fortes sommes d’argent sont pariées contre Montpellier, pourtant largement favori face une équipe de Cesson en mal de victoires. Dans son blog, Patrick Montel raconte : "Dans un bar parisien, un colosse discute avec le patron. Une blonde au physique de mannequin  quelques minutes plus tard, dépose une enveloppe sur le comptoir. Le patron compte discrètement les billets de banque qu’elle contient. 4500 euros en liquide. (…)Le colosse est l’un des joueurs cadres de Montpellier. La jeune femme  blonde est sa compagne, animatrice  sur une chaîne de la TNT. Elle a misé la totalité de son pactole sur Cesson  rentré au vestiaire avec au moins un but d’avance sur Montpellier à la mi-temps."Il y a quelques jours, une information judiciaire a été ouverte pour faire le jour sur cette affaire de "paris anormaux" relevés par la Française des Jeux, en raison de "montants quatre ou cinq fois supérieurs à ce qu’on pouvait attendre" ont-ils expliqué. Huit joueurs de l’équipe de Montpellier seraient impliqués.