DR
Photographer: Julien KNAUB

PHOTOS - Un dîner presque parfait : Hélène Segara aux fourneaux !

Un dîner presque parfait : Hélène Segara aux fourneaux !

Cette semaine, c?est&nbsp;<strong>Hélène Segara</strong>&nbsp;qui se met en cuisine sur&nbsp;<strong>M6</strong>&nbsp;dans&nbsp;<strong>Un dîner presque parfait</strong>. Au menu, des recettes du Sud, en hommage à sa grand-mère italienne, remarquable cordon bleu. Télé 7 jours nous en dit plus. Pissaladière, bruschetta, farcis niçois, meringues au chocolat, dans une grande cuisine moderne, Hélène s?active, non sans stress, avant de recevoir ses invités d?un soir. Elle n?a pas hésité longtemps pour participer à l?émission.&nbsp;<em>"J?aime le principe et j?adore la cuisine. Dès que mon emploi du temps me l?a permis, j?ai dit ok"</em>, explique la chanteuse. Une façon pour elle de rendre hommage aux talents de cordon bleu d?Augusta, sa grand-mère paternelle, italienne d?origine.&nbsp;<em>"Dès mon plus jeune âge, elle m?a transmis sa passion et son savoir-faire."</em> La bonne bouffe, une vraie histoire de famille chez l?éternelle Esméralda qui se souvient avec tendresse des moments passés avec sa grand-mère aux fourneaux.&nbsp;<em>"Les dimanches, on roulait les gnocchis à la fourchette sur la table de la cuisine. On en faisait des kilos, tant on était nombreux, se souvient-elle. C?était avant tout l?occasion de se réunir et de passer un bon moment. On disait que chez ma grand-mère c?était la maison du bon Dieu ! Toujours des amis, jamais la maison vide? "</em> Une convivialité qu?Hélène a retrouvée lors du tournage de l?émission, alors même que les autres candidats n?étaient pas au courant de sa venue.<em>&nbsp;"Ils ont vraiment été surpris."</em>Lindsey, 27 ans, gardienne d?immeuble, s?est montrée assez réservée.<em>&nbsp;"Je crois qu?elle était très émue même si elle a essayé de le cacher ce qui m?a beaucoup touché</em>". Très vite, ils ont oublié le côté people et tout s?est déroulé normalement. Au menu de ce dîner quasi familial : bonne humeur et complicité. Alexandre, 24 ans, consultant, nous le confirme.&nbsp;<em>"Même lorsque la caméra ne tournait pas, l?ambiance restait chaleureuse. Hélène s?est toujours montrée détendue. Le dernier jour, entre les prises de vue, j?ai même joué avec ses enfants (Mateo 9 ans et Maya 7 ans, ndlr)."</em> La progéniture Segara perpétue elle aussi la tradition familiale.&nbsp;<em>"Ils cuisinent avec moi. Les petits, gourmands, s?adonnent au sucré : guimauve, gâteaux, mousses?. Le plus grand, Rafael, plus créatif, réinterprète mes recettes."</em>&nbsp;Et toutes sentent bon le Sud et le soleil ! Oignons, tomates, ails, poivrons sont les ingrédients préférés d?Hélène.&nbsp;<em>"J?ai aussi des racines arméniennes du côté de ma mère."</em> La chanteuse, qui voyage beaucoup pour ses tournées, y ajoute les spécialités d?autres pays.&nbsp;<em>"Je mélange beaucoup de genres culinaires. La cuisine, comme la musique, est sans frontières. Il suffit de partager."</em>&nbsp;C?est l?occasion de rassembler sa petite tribu. Bien qu?habituée aux grandes tablées, Hélène reconnaît qu?une montée de stress l?a envahie au moment de recevoir les candidats de l?émission "<em>En plein déménagement, j?ai dû organiser le dîner chez des amis qui ont une très belle maison en région parisienne avec un magnifique jardin donnant sur une chapelle. Mais, je connaissais mal les lieux et les ustensiles, d?où mon stress."</em> Pour autant, Hélène est ravie de sa participation à l?émission et se verrait bien poursuivre l?aventure à la tête de son propre établissement.&nbsp;<em>"Je pense souvent à monter mon restaurant ! Mais la restauration reste un métier difficile. Seule, c?est compliqué !"</em>&nbsp;Et pourquoi pas en famille ? <strong>Info +</strong>Les candidats d?un Dîner presque parfait se livrent à un véritable marathon pendant la semaine de tournage. Les dîners sont organisés tous les soirs de la semaine et durent en général de 18h à 3h du matin. Pas évident de repartir au travail le lendemain matin ! Grégoire Durand du magazine Télé 7 jours

Cette semaine, c’est Hélène Segara qui se met en cuisine sur M6 dans Un dîner presque parfait. Au menu, des recettes du Sud, en hommage à sa grand-mère italienne, remarquable cordon bleu. Télé 7 jours nous en dit plus.Pissaladière, bruschetta, farcis niçois, meringues au chocolat, dans une grande cuisine moderne, Hélène s’active, non sans stress, avant de recevoir ses invités d’un soir. Elle n’a pas hésité longtemps pour participer à l’émission. "J’aime le principe et j’adore la cuisine. Dès que mon emploi du temps me l’a permis, j’ai dit ok", explique la chanteuse. Une façon pour elle de rendre hommage aux talents de cordon bleu d‘Augusta, sa grand-mère paternelle, italienne d’origine. "Dès mon plus jeune âge, elle m’a transmis sa passion et son savoir-faire."La bonne bouffe, une vraie histoire de famille chez l’éternelle Esméralda qui se souvient avec tendresse des moments passés avec sa grand-mère aux fourneaux. "Les dimanches, on roulait les gnocchis à la fourchette sur la table de la cuisine. On en faisait des kilos, tant on était nombreux, se souvient-elle. C’était avant tout l’occasion de se réunir et de passer un bon moment. On disait que chez ma grand-mère c’était la maison du bon Dieu ! Toujours des amis, jamais la maison vide… "Une convivialité qu’Hélène a retrouvée lors du tournage de l’émission, alors même que les autres candidats n’étaient pas au courant de sa venue. "Ils ont vraiment été surpris." Lindsey, 27 ans, gardienne d‘immeuble, s’est montrée assez réservée. "Je crois qu’elle était très émue même si elle a essayé de le cacher ce qui m’a beaucoup touché". Très vite, ils ont oublié le côté people et tout s’est déroulé normalement.Au menu de ce dîner quasi familial : bonne humeur et complicité. Alexandre, 24 ans, consultant, nous le confirme. "Même lorsque la caméra ne tournait pas, l’ambiance restait chaleureuse. Hélène s’est toujours montrée détendue. Le dernier jour, entre les prises de vue, j’ai même joué avec ses enfants (Mateo 9 ans et Maya 7 ans, ndlr)." La progéniture Segara perpétue elle aussi la tradition familiale. "Ils cuisinent avec moi. Les petits, gourmands, s’adonnent au sucré : guimauve, gâteaux, mousses…. Le plus grand, Rafael, plus créatif, réinterprète mes recettes." Et toutes sentent bon le Sud et le soleil ! Oignons, tomates, ails, poivrons sont les ingrédients préférés d’Hélène. "J’ai aussi des racines arméniennes du côté de ma mère." La chanteuse, qui voyage beaucoup pour ses tournées, y ajoute les spécialités d’autres pays. "Je mélange beaucoup de genres culinaires. La cuisine, comme la musique, est sans frontières. Il suffit de partager." C’est l’occasion de rassembler sa petite tribu. Bien qu’habituée aux grandes tablées, Hélène reconnaît qu’une montée de stress l’a envahie au moment de recevoir les candidats de l’émission "En plein déménagement, j’ai dû organiser le dîner chez des amis qui ont une très belle maison en région parisienne avec un magnifique jardin donnant sur une chapelle. Mais, je connaissais mal les lieux et les ustensiles, d’où mon stress." Pour autant, Hélène est ravie de sa participation à l’émission et se verrait bien poursuivre l’aventure à la tête de son propre établissement. "Je pense souvent à monter mon restaurant ! Mais la restauration reste un métier difficile. Seule, c’est compliqué !" Et pourquoi pas en famille ?Info +Les candidats d’un Dîner presque parfait se livrent à un véritable marathon pendant la semaine de tournage. Les dîners sont organisés tous les soirs de la semaine et durent en général de 18h à 3h du matin. Pas évident de repartir au travail le lendemain matin !Grégoire Durand du magazine Télé 7 jours